RD CONGO – L’histoire se répète

Il y a 27 ans, le tout puissant Mobutu, Maréchal du Zaïre, s’est plié, devant une salle totalement acquise à sa cause à la volonté du peuple d’accéder à la démocratie.

 

Après 25 ans de règne sans partage, feu le maréchal du Zaïre n’a pas pu résister à la grande fougue populaire. Pressé par l’Occident et malmené par un peuple en quête de démocratie, il a dû capituler en 1990, ouvrant ainsi ce qui deviendra plus tard la République démocratique du Congo à l’ère de la démocratie.

Son discours mémorable du 24 avril 1990 est resté dans les annales de l’histoire. C’est à N’sele, dans ce qui s’appelait alors la Cité du parti, que feu le président Mobutu s’est retrouvé à genou devant un peuple déterminé.

27 ans après, le peuple congolais a repris le même combat. Après la chute de Mobutu en 1997 et les guerres qui s’en étaient suivies, on ne pensait pas que la RDC pouvait retomber dans les mêmes travers – comme au débit des années 1990.

Hélas ! Comme avec Mobutu, le peuple se voit encore privé de ce qu’il a acquis durement en 1990. Il est obligé de jouer au jeu de cache-cache avec les forces de l’ordre et de sécurité pour faire entendre sa voix.

Ses bourreaux ne sont malheureusement que les mêmes en qui il a confié la gestion du pays en 2006 et 2011. Arrivés fin mandat, ils ont eu la manie de changer les règles de jeu, foulant au pied les principes de la démocratie convenus dans la Constitution de 2006, née du consensus de Sun-City, en Afrique du Sud.

27 ans après, le peuple congolais continue le même combat – comme en 1990 – pour sauvegarder sa démocratie. C’est l’histoire qui se répète.

 

Le Potentiel

 

 

Source : http://www.lepotentielonline.com

 

Le Potentiel (RD Congo)

 

 

A lire aussi:

 

RD CONGO: Mauvais présage

 

RD CONGO – EXIGENCE DES USA ET DE L’ONU : Cap sur les élections en 2018

 

RD CONGO – Le règne du glissement

Commentaires