SENEGAL – Idrissa Seck sur le cas Khalifa Sall: «Jamais un chef d’Etat ne se sera autant appliqué à manipuler la justice…»

Intervenant sur les ondes de la Rfm dans l’édition du midi, Idrissa Seck s’est prononcé sur la levée de l’immunité parlementaire de Khalifa Sall. Selon le leader du parti Rewmi qui s’attaque de nouveau à Macky Sall, « jamais dans l’histoire politique du Sénégal un chef d’Etat ne se sera autant appliqué à manipuler la justice pour éliminer ses adversaires politiques de la compétition électorale ».

 

 

«La bonne question qui mérite d’être posée, c’est comment on peut lever une immunité qu’on a pas établi au préalable. C’est comme si vous voulez déshabiller quelqu’un sans l’avoir habillé au préalable. Si aujourd’hui Khalifa Sall était libre, si les poursuites étaient suspendues, la détention arrêtée, il aurait pu comparaitre en homme libre devant la commission. Une fois son immunité levée, les poursuites peuvent reprendre et la détention, si elle est nécessaire, établie. Mais on ne peut pas faire quelque chose et son contraire», a d’abord martelé Idrissa Seck.

 

Poursuivant, le leader de Rewmi ajoute: « Jamais dans l’histoire politique du Sénégal un chef d’Etat ne se sera autant appliqué à manipuler la justice pour éliminer ses adversaires politiques de la compétition électorale. Aucun des prédécesseurs de Macky Sall ne s’est servi de la justice de cette manière. Ni Abdou Diouf et Senghor contre Wade ni Wade lui-même contre moi et contre Macky Sall. C’est la première fois dans l’histoire politique du Sénégal, qu’un chef d’Etat s’emploi de manière méthodique et systématique à manipuler la justice pour écarter des adversaires politique. »

 

 

 

Source : http://www.senenews.com

 

Senenews (Sénégal)

 

 

 

A lire aussi:

 

Cheikh Tidiane Gadio : la décadence ?

 

SENEGAL – Affaire Gadio : du sens des mots…

 

Commentaires