BENIN – Adrien Houngbédji : « la politique est et sera toujours un rapport de forces »

 

Adrien Houngbédji. Ph : Bénoit Koffi

 

Lors de son discours d’ouverture des travaux du 4ème congrès ordinaire de sa formation politique, le Parti du renouveau démocratique (PRD), le 02 décembre 2017, Adrien Houngbédji a semblé donner une leçon de politique à ses militants et sympathisants venus nombreux l’écouter. Les appelant à plus d’engagement politique et  à un activisme politique plus accru, Adrien Houngbédji leur a fait savoir, et ceci sans détour, que « la politique est et sera toujours un rapport de forces, jamais une kermesse ».

 

« Notre positionnement politique actuel est la preuve que tout vient à point à qui sait attendre. A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes. Travaillons donc, travaillons sans relâche (…) Travaillons d’abord à rester ce que nous sommes. Ne nous laissons pas griser par l’euphorie d’être enfin du côté de ceux qui gouvernent. Restons ce parti reconnu partout en Afrique, pour être un parti de paix. Gardons notre culture de paix » avait sagement recommandé Adrien Houngbédji à ses militants.

 

5 fois candidat malheureux aux élections présidentielles du Bénin et trois fois élu président de l’Assemblée Nationale, Adrien Houngbédji est considéré par beaucoup d’acteurs politiques béninois et étrangers comme un vétéran de la politique béninoise. À cet égard, on est donc tenté de dire sans craindre de se tromper que ces paroles dénotent de son expérience politique. En 2011, il s’était autoproclamé président élu malgré les tendances électorales en faveur de son adversaire, Boni Yayi, avant de se raviser. Une attitude qui avait laissé croire à un rapport de force favorable à son adversaire.

 

S’il est donc vrai que la politique est un rapport de force, la politique est-elle alors une jungle où le plus fort brise le plus faible ? Difficile de le savoir. Mais une chose est sûre, l’histoire retiendra que le PRD aurait contribué à la construction d’un État de droit au Bénin. C’est sans doute le message que Adrien Houngbédji voulait faire passer quand il disait que « le PRD est ce parti reconnu pour avoir lutté et pour avoir constamment œuvré pour l’avènement et le respect de l’État de droit, pour la justice, pour la liberté… pour une véritable démocratie ».

 

Pour Adrien Houngbédji, le PRD est une référence. « Oui restons fidèles à nos valeurs. Restons la référence. Restons nous-mêmes ! Restons le PRD. Le Bénin a encore besoin de nous » a-t-il déclaré tout en appelant ses militants à travailler à une nouvelle dynamique qui inclut les jeunes et les femmes. « Tournons-nous vers nos jeunes. Ils étaient notre fer de lance. Prenons garde qu’ils ne deviennent notre tendon d’Achille. Réconcilions-nous avec eux » avait-il recommandé.

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

 

A lire aussi:

 

BENIN – Les révélations de Guy Mitokpè sur les pratiques occultes du régime Talon

 

BENIN – REMANIEMENT MINISTERIEL : que comprendre du décret de nomination de Pascal Irénée Koupaki ?

 

BENIN – À OBASANJO : “Si la cour du mouton est sale, il ne revient pas au porc de lui en donner la leçon”dixit Vlavonou

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *