BENIN – Valentin Djènontin: « le régime de Yayi Boni c’est le régime du président Talon »

 

 

L’actuel locataire de la Marina ne peut pas se dédouaner du bilan du président Thomas Boni Yayi; il est totalement comptable de ce bilan. C’est du moins ce qu’estime l’ancien garde des sceaux, ministre de la justice de la législation et des droits de l’homme, Valentin Djènontin.

 

Pris dans une interview exclusive par un organe de la place, l’élu des Forces cauris pour un Bénin Émergent (Fcbe) affirme que cela le fait souvent marrer quand il entend les gens critiquer le régime Yayi Boni.

 

« Il y a quelque chose hein quand les gens parlent même du régime Yayi Boni. Le régime Yayi Boni, c’est le régime du président Talon. Parce que pendant 07 ans, il a fait nommer des ministres, il a placé des DG et de loin il faisait tout. Même quand on parle de cette histoire de suppression de grève des douaniers où on dit que c’est Yayi Boni qui a retiré le droit de grève aux douaniers. Le droit de grève a été retiré pour quoi? à cause du Pvi » martèle-t-il.

 

Selon Valentin Djènontin, le président Patrice Talon après avoir influencé le régime du président Yayi Boni pendant 07 ans sur les 10 ans avait toujours ses lieutenants dans le régime malgré qu’il ait quitté le pays.

 

« Même les 03 dernières années pendant que le président Talon n’était plus au pays, il y avait ses lieutenants au gouvernement; donc les 10 ans de Yayi Boni, c’est en grande partie le régime de Talon. Et voyez tous ceux qui avaient travaillé avec Yayi Boni, c’est eux qui sont encore avec lui. Donc quand les gens parlent de régime Talon, moi je souris seulement quand les gens racontent cette histoire là. Les gens parlent, je les regarde et je ris. Ils parlent de ce qu’ils ne savent même pas. Donc le régime de Talon aujourd’hui, ce n’est que la suite du régime de Yayi Boni. Il a participé au régime Yayi Boni, les mêmes qui ont participé hier  sont ceux qui sont encore avec lui aujourd’hui »  déduit-il.

 

Selon l’honorable Djènontin, ce n’est pas pour rien que la prétendue lutte contre la corruption aujourd’hui est sélective et les audits ne ciblent qu’une période donnée pour éviter d’être rattrapé par des dossiers.

 

« Si tant est vrai qu’on voulait mener une lutte contre la corruption, pendant qu’on faisait tout pour faire échouer le candidat de Boni Yayi, on a agité des dossiers; des dossiers qui nous ont fatigué: des dossiers Dangnivo, des dossiers ICC, des dossiers machines agricoles, dossier Assemblée nationale. Mais lorsqu’ils sont venus au pouvoir si tant est vrai que ces dossiers-là, c’est Yayi qui était le problème, à leur arrivée au pouvoir, ils n’ont pas chercher à activer ses dossiers pendants devant la justice. les dossiers liés au au coton, il y a plein de dossiers qui sont pendant devant la justice; pourquoi ils n’activent pas tout ça là et c’est de nouveaux dossiers qu’ils soulèvent? » s’interroge l’élu du peuple.

 

L’honorable Valentin Djènontin affirme par ailleurs qu’il n’est nullement gêné que ce soit d’autres dossiers qui soient agités mais ce qu’il déplore est la procédure utilisée pour ces dossiers manipulés pour ternir l’image de certaines personnalités.

 

« …Vous faites des audits, vous n’interrogez même pas les gens; il n’y a même pas le contradictoire et vous commencez par attaquer leur nom, par les mettre dans les journaux ; à faire des attaques médiatiques sur les réseaux sociaux, dans les grognes matinales parce qu’on leur en veut. Mais c’est pas sérieux » se désole le ministre Valentin Djènontin.

 

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

 

A lire aussi:

 

BENIN – « la cupidité, la peur… ont transformé l’espace politique en désert de conviction »

 

BENIN – Les révélations de Guy Mitokpè sur les pratiques occultes du régime Talon

Commentaires