CÔTE D’IVOIRE : 4 entreprises exclues de participation à des marchés publics pour 2 ans

L’Autorité nationale de régulation des marchés publics (Anrmp) a organisé le jeudi 21 décembre 2017 dans un hôtel de la place, une rencontre avec ses partenaires techniques et financiers, et la presse pour présenter son bilan annuel.

 

 

« Bilan  des activités de l’Anrmp  de l’année 2017 », est le thème autour duquel Coulibaly Non Karna, président de  cette structure a annoncé que 27 décisions ont été rendues en 2017 dont 4 sanctions(entreprises exclues des marchés publics pour 2 ans), 7 annulations et 4 règlements amiables. Il a que rappelé de 2010 à 2017, ce sont 33 entreprises qui ont été exclues de toute participation des marchés publics pour 2 ans, parce qu’ont tenté de frauder sur les principes du jeu de la concurrence. «  De 2010 à 2017, ce sont 217 décisions qui ont été rendues dont les 33 sanctions, 46 annulations et 15 règlements amiables », a-t-il dit.

 

147 entreprises ont été déboutées et 179 marchés audités. De 2010 à 2017, ce sont 7564 personnes qui ont été formées en 162 sessions  dont 102 (personnes ) de l’administration publique soit 82% ; 180 de la société civile (18%)  et 35 du secteur privé (3%). Le président  Coulibaly Non Karna    a indiqué que l’État a conféré à l’Anrmp, une indépendance pour dire le droit et donc, celui qui dit le droit, ne peut pas être l’ami de tout monde et encore moins plaire.   Il a révélé qu’il lui arrive des soirs de rentrer à la maison  avec tout ce qu’il a au  bureau parce qu’il ne sait pas si le lendemain, il sera encore à son poste, vu la décision rendue parce que l’Anrmp est rattachée à la présidence de la République. Pour étayer ses propos, le président avoue que l’Anrmp est indépendante mais dépendante des textes qui la fondent. C’est pourquoi, il a révélé que tant ces textes lui donneront des coudées franches pour agir, il ne dira sans coup férir  que le droit et rien que le droit sans tenir compte des affiliations ou des chapelles politiques. Il a révélé que l’Anrmp fonctionne avec un  budget constitué à 85% des redevances des régulations et 15% de subvention de l’État dont elle cherche à se passer comme cela se passe dans d’autres pays. Coulibaly Karna dit n’appartenir à aucun parti politique, et être indépendant de toute contrainte.

 

Kossounou Koko Olivier, secrétaire général de l’Anrmp a rappelé les missions assignées à la structure. Il a dit que l’État a prescrit que l’Anrmp est une autorité administrative indépendante dotée de la personnalité juridique, ainsi que de l’autonomie financière. Sa composition est tripartite et paritaire  avec l‘administration, le secteur privé et la société civile. Ce qui est gage de son indépendance dans l’exercice de ses missions.  Il a rappelé que les marchés publics commencent à partir de 30 millions de francs.

 

À cette rencontre étaient présents,  les représentants de la Banque africaine de développement (Bad), de l’Union Européenne, des États-Unis d’Amérique et du ministère de l’Economie et Finances.

 

M. Ouattara

 

 

Source : http://www.afrikipresse.fr

 

Afriki Presse

 

 

A lire aussi:

 

OIF: Les vraies raisons du limogeage de Kako Nubukpo, directeur de la Francophonie économique

 

CONGO – Aviation civile : ECAir, l’entretien de « la tombe » coûte cher à l’État

 

AIDE BUDGETAIRE : L’AFD au chevet du Gabon

 

RD CONGO – RÉVISION DU CODE MINIER : L’industrie minière se tourne vers le chef d’Etat pour « arrêter la dérive »

Commentaires