CÔTE D’IVOIRE – FPI : des jeunes à genoux pour demander à Affi et Sangaré de faire la paix

La caravane de la sensibilisation pour le retour de l’unité au sein du Front populaire ivoirien (FPI), a atterri samedi 2 décembre 2017 à Yopougon Niangon espace Sylla. Ce sont des militants, toutes tendances confondues (pro-Affi et pro-Sangaré) qui se sont retrouvés. À genoux, ils ont appelé leur leader à l'unité. Une unification qui selon eux pourra agir positivement en 2020.

 

 

« Je demande pardon au vieux père Aboudramane Sangaré, de tout laisser tomber pour aller à l’unité. Pensez au peuple qui souffre du martyr de Ouattara. Également à Affi qui doit prendre de la hauteur en allant voir Sangaré pour le bonheur du peuple de Côte d’Ivoire », a dit Gnahore Achille, président des parlements et agoras de Côte d’ivoire.

 

Si cette unité ne se fait pas, ces militants jurent de prendre leurs responsabilités. «  Si nous sommes unis et qu’il y a un contre-pouvoir face à Ouattara, il capitulera. Mais pour pouvoir le battre il faut qu’on parte à l’unité », ont-ils insisté.

Sepo Alain,  président des communicateurs pour l’unité au FPI, principal initiateur de la campagne, a  indiqué  qu’après  sa sortie de prison, il a décidé de mettre ensemble les deux parties Car,  dira-t-il, c’est en étant unis que le FPI pourra mieux continuer le combat.

 

Le meeting qui devrait commencer à 15 heures, a finalement  démarré à 17 heures à cause des échauffourées qu’il y a eu entre les organisateurs et certains Gor ( Gbagbo ou rien) qui ne voulaient pas de ce rassemblement en faveur de l’unité.

 

Hilaire Gueby

 

 

Source : http://www.afrikipresse.fr

 

Afriki Presse

 

 

 

A lire aussi:

 

UA-UE : restons dorénavant tournés vers le bien-être de nos populations (Alpha Condé)

 

CÔTE D’IVOIRE – UA-UE: le président de la commission de l’UA sur la Libye «il y’a péril en la demeure»

 

ESCLAVAGE DES MIGRANTS EN LIBYE : entretien exclusif sur le cas particulier des ivoiriens-Issiaka Konaté

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *