MAROC – Le Roi Mohammed VI reçoit le président de « BYD Auto Industry » qui lance un écosystème de transport électrique au Maroc

 

Le Roi Mohammed VI et le le président du groupe Chinois « BYD Auto Industry », Wang Chuanfu.

 

Le Roi Mohammed VI a reçu, samedi 9 décembre 2017 au Palais Royal de Casablanca, le président du groupe Chinois « BYD Auto Industry », Wang Chuanfu, l’un des leaders mondiaux du transport électrique. A l’issue de cette audience, le Souverain a présidé la cérémonie de présentation du projet de réalisation au Maroc par ce groupe d’un écosystème de transport électrique.

 

Par la même occasion, le Roi Mohammed VI a présidé la cérémonie de signature du protocole d’accord relatif à ce projet pilote. Il a été signé par Mohamed Boussaid, ministre de l’Economie et des Finances, Moulay Hafid Elalamy, et Wang Chuanfu. Selon ce dernier, ce partenariat stratégique prévoit à terme l’installation d’une usine de batteries, d’une usine de véhicules de tourisme électriques, d’une usine d’autobus et de camions électriques et d’une usine de wagons de trains monorail électrique.

 

Devant s’étaler sur 50 hectares, dont 30 hectares couverts, le projet créera 2.500 emplois directs. C’est l’un des projets structurants lancés sous l’impulsion Royale, et qui inscrivent le Maroc sur le sentier de l’émergence économique et du modernisme.

 

D’ailleurs, au début de cette cérémonie, il a été procédé à la projection d’un film institutionnel retraçant les efforts déployés par le Royaume pour assurer la transition énergétique vers les énergies renouvelables, promouvoir la mobilité verte et s’inscrire dans une dynamique de développement durable pour les générations futures.

 

Ce nouveau projet répond à la volonté ferme du Roi Mohammed VI de dynamiser et moderniser les infrastructures du Royaume et de diversifier les partenariats avec des acteurs mondiaux de poids, notamment ceux en provenance de Chine, à la faveur des visites royales réussies dans ce pays. Il est le reflet éclatant de l’exemplarité des relations politiques et économiques avec la Chine et qui sont promises à un bel avenir.

 

A ce propos, le ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, a prononcé une allocution devant le Roi Mohammed VI dans laquelle il a présenté les grandes lignes de ce projet qui « contribuera à l’édification de la Vision éclairée de SM le Roi, pour le développement des relations sino-africaines : celle d’un Maroc, prolongeant la Route de la Soie, vers l’ensemble du continent africain ». Elalamy a fait observer que ce projet a été rendu possible, grâce à plusieurs facteurs, notamment la visite Royale en Chine, en mai 2016, au cours de laquelle plusieurs accords de coopération ont été signés, permettant aujourd’hui à des investisseurs chinois, d’envisager sereinement leur implantation au Maroc.

 

Le Royaume est reconnu, désormais, pour être une plateforme compétitive de production automobile, a poursuivi le ministre, notant que des opérateurs leaders dans des secteurs de pointe, tels que les matériaux composites, le lighting, ou encore la connectique, sont déjà implantés au Maroc.

 

Le président du groupe « BYD Auto Industry », Wang Chuanfu a, pour sa part, salué l’excellence des relations sino-marocaines, mettant en exergue l’ensemble des solutions de transport électrique développées par son groupe.

 

« BYD est heureux de coopérer avec le Maroc sur ce projet, et partager son expérience développée dans plusieurs pays au cours de ces dernières années dans le développement des écosystèmes de mobilité électrique », a affirmé Wang Chuanfu, formant le vœu de voir la coopération entre le Royaume du Maroc et BYD constituer « un bon exemple pour d’autres pays dans le monde dans le déploiement de solutions énergétiques innovantes ».

 

A travers ce nouveau partenariat stratégique, le Royaume s’associe à un acteur pionnier dans le secteur des énergies renouvelables et de la mobilité électrique et intègre, pour la première fois en Afrique, la filière du transport électrique, dont la production sera destinée tant à l’export qu’au marché local.

 

Le lancement d’un projet d’envergure avec « BYD Auto Industry » conforte l’engagement du Maroc en matière de développement durable qui constitue désormais un pilier indissociable du modèle économique marocain et participe à réaliser les engagements internationaux pris par le Royaume en termes de décarbonisation des transports.

 

Carte de visite

 

Leader mondial du transport électrique, BYD Auto Industry compte 220.000 employés, répartis sur plus de 30 sites industriels dans le Monde. Le groupe réalise un chiffre d’affaires de 17 milliards de dollars et représente 13% des véhicules électriques vendus dans le Monde. BYD détient notamment 30% du marché chinois, premier marché automobile électrique à l’échelle mondiale.

 

 

Source: http://lobservateurdumaroc.info

 

L’Observateur du Maroc et d’Afrique

 

 

A lire aussi:

 

OIF: Les vraies raisons du limogeage de Kako Nubukpo, directeur de la Francophonie économique

 

CONGO – Aviation civile : ECAir, l’entretien de « la tombe » coûte cher à l’État

 

AIDE BUDGETAIRE : L’AFD au chevet du Gabon

 

RD CONGO – RÉVISION DU CODE MINIER : L’industrie minière se tourne vers le chef d’Etat pour « arrêter la dérive »

 

 

Commentaires