SENEGAL – AIBD, Khalifa Sall, « volte-face de S. Mbaye Sy Mansour » : La vérité de Adama Gaye

Donnant son analyse sur la situation actuelle du pays, le journaliste Adama Gaye n’a pas manqué de tacler le régime en place. Couacs à l’Aéroport International Blaise Diagne, rapports marabouts et politiques, ponctions sur les salaires des fonctionnaires, taux de chômage… et procès de Khalifa Sall, il tranche.

 

 

Listant les manquements qui jalonnent le parcours du régime dirigé par Macky Sall, Adama Gaye parle de l’affaire Khalifa Sall, de l’AIBD, de la déclaration des marabouts par rapport à la vie politique, tant de questions brûlantes au Sénégal.

 

Pour lui donc, après avoir « fait d’un prisonnier de droit commun un colis politique encombrant, lancé un aéroport non complété qui arrête ses activités aussitôt commencées, trésorerie publique tendue, nommé un médiateur sans crédibilité, endetté le pays, contraint des chefs religieux à revenir sur de tonitruantes déclarations, genre 1=2…. La chute inéluctable est…inévitable, immédiate. Impérative ».

 

En outre, il parle de  « l’atmosphère délétère où les gens se regardent en chiens de faïence, de la transformation de la scène politique en corrida, de la ponction des salariés, du règne sur un chômage et une pauvreté qui frappent plus de 80% de la population, et une présidence aux échecs diplomatiques les plus cinglants. Sans compter cette zizanie ethnique qui s’installe gravement au sein d’un peuple et d’une nation en danger de mort. L’émergence promise vire à la décadence accélérée ».

 

 

Source : http://www.senenews.com

 

Senenews (Sénégal)

 

 

 

A lire aussi:

 

SENEGAL – Le procès de Khalifa Sall renvoyé au 3 janvier 2018

 

SENEGAL – Caution pour une liberté provisoire: Khalifa Sall remet ses biens immobiliers au juge

 

SENEGAL – Idrissa Seck sur le cas Khalifa Sall: «Jamais un chef d’Etat ne se sera autant appliqué à manipuler la justice…»

Commentaires