CÔTE D’IVOIRE – Affi chez Bédié, Akoun Laurent : « Cela fait partie de leur stratégie. Nos conditions »

La rencontre, le mercredi 24 janvier 2018, à Abidjan, entre Henri Konan Bédié, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et Pascal Affi N’guessan, le président du Front populaire ivoirien (FPI) n’a pas échappé à ceux qui contestent la légitimité et la légalité de la Présidence du FPI, ancien parti au pouvoir, à l’ex Premier ministre.

 

 

48 heures après cette rencontre  Afrikipresse a contacté Akoun Laurent, l’un des lieutenants de Sangaré Aboudramane a dit : « Je n’ai pas de réaction particulière à faire mais (…) pour ma part, j’avais déjà cette information bien avant qu’il soit avec M. Bédié. J’étais au courant de cette rencontre qui se préparait. Cela fait partie de la vision d’Affi et de sa stratégie à lui. Il essaie de voir comment il pourra continuer dans sa démarche. Cela fait partie de leur stratégie, tous les deux. (…)

C’est sûr que je parlerai en son temps mais comme aujourd’hui, à chaque jour suffit sa peine, je préfère me taire pour l’instant. Surtout qu’il ne faut pas oublier que nous avons un porte-parole qui parle à notre nom, pour des sujets que nous estimons être des sujets d’intérêt national.

Pour M. Bédié et autre, ils pensent que c’est lui, Affi, le président puisqu’il se présente comme le président légal du FPI…Certainement, ils partagent les mêmes visions, c’est comme cela que j’aperçois les choses»

Akoun Laurent a profité pour décliner les priorités des adversaires d’Affi : « En ce qui nous concerne, nous pensons aller à un rassemblement des Ivoiriens pour abréger les souffrances de nos compatriotes…. »

 

À la question de savoir si le ‘’rassemblement des Ivoiriens’’ inclut la main tendue de la coalition au pouvoir et surtout Affi N’guessan et ses partisans, Laurent Akoun répond : « Nous sommes contre la soumission et la domination. Si on nous accepte tels, on part avec ».

 

Claude Dassé

 

 

Source : http://www.afrikipresse.fr

 

Afriki Presse

 

 

 

A lire aussi:

 

CÔTE D’IVOIRE – « Personne ne peut me parler du Pdci » : Noël Dourey après son soutien qui dérange à Sawegnon

 

CÔTE D’IVOIRE – Sam l’Africain après sa libération : les politiciens qui n’ont pas fait de prison ne sont pas de bons politiciens

 

TOURISME EN AFRIQUE : Fofana Siandou veut faire de la Côte d’Ivoire, la plaque tournante

Commentaires