FOOTBALL – Bakambu va briser un record grâce à son transfert en Chine

Cet hiver, s’il y a bien un attaquant qui fait parler de lui, c’est bien Cédric Bakambu. Et, pour une fois, le Congolais fait du bruit hors des terrains du championnat espagnol, où il brille depuis 3 ans….

 

 

L’histoire d’amour entre Cédric Bakambu et Villarreal est sur le point de se terminer. Le goleador Congolais de 26 ans, formé et passé par la France et notamment Sochaux, a rendu fou de joie du stade atypique d’El Madrigal pendant deux ans et demi.  « Bakagoal », comme il a été surnommé par ses supporters, a inscrit, la bagatelle de 47 buts, toutes compétitions confondues, en 105 apparitions sous la tunique jaune. Adoré des fans du sous-marin, l’ancien buteur de Bursaspor va toutefois faire ses adieux à l’Espagne pour rejoindre l’El Dorado Chinois. Franc, il avoue même qu’il fait ça, en partie, pour les importants moyens financiers. On parle d’ailleurs d’un salaire de 18 millions d’euros, et le principal intéressé n’a pas forcément réfuté cette information sur le plateau du Canal Football Club. « Le salaire ? Je ne sais pas, on verra bien. Je lis ce qui se dit. Mais ce n’est pas encore fait et vous en saurez plus quand ce sera fait. A chaque fois, avant d’aller dans un nouveau club, je me renseigne sur la ville, le club, l’effectif, et c’est ce que j’ai fait. On m’a dit que Pékin était une ville très polluée ! Au début je n’étais vraiment pas chaud ».

 

Disposant d’une clause libératoire de 42 millions d’euros, l’attaquant a été arraché par le Beijing Goan contre le gré de Villarreal, qui l’aurait bien gardé jusqu’à la fin de saison en raison des objectifs ambitieux du club et de son parcours en Ligue Europa. Pour autant, la clause a brisé ce souhait du club espagnol. Avec les nouvelles taxes souhaitant calmer les transferts d’étrangers en direction de la Chine, la Ligue asiatique, et le gouvernement ont décidé d’installer plusieurs taxes en vigueur pour repousser les ardeurs chinoises. Cependant, le club pékinois ne l’a pas entendu de cette oreille et n’a pas hésité à casser sa tirelire. Au total, son transfert sera d’environ 80 millions d’euros, de quoi faire de lui le joueur africain le plus cher de l’histoire. Le potentiel transfert de Bakambu à le Beijing Goan confirme la tendance chinoise à acheter joueurs étrangers, une stratégie très diffèrent par rapport à les grands ligues européennes, comme en témoigne l’illustration de Sport Bwin.

 

 

Toujours sur le plateau du Canal Football Club, Bakambu avait pourtant confié qu’il était proche de rejoindre, il y a quelques temps, le Paris Saint-Germain. « J’ai été contacté par le PSG. Avant qu’Émery signe au PSG, on m’avait dit qu’il y avait une possibilité de faire le transfert. Au final cela ne s’est pas fait. Je me dis que ce n’est pas plus mal pour moi. Je suis Parisien, je suis francilien donc j’ai toujours eu le PSG dans mon coeur » explique l’enfant d’Ivry Sur Seine. « Mais avec du recul je me dis que ce n’était pas la meilleure des solutions. Deux saisons après je fais une superbe saison avec Villarreal, je pense que cela était ma destinée et je joue surtout c’est très important pour moi ». Paris aurait pu avoir réaliser un gros coup…

 

Tiemoko Bouare

 

 

A lire aussi:

 

Karaté-Do-Open Ouagadougou : 12 médailles dont 6 en or pour le Bénin

 

FOOTBALL – Joueur africain 2017 : Mohamed Salah sur le toit de l’Afrique

 

SENEGAL – FOOTBALL: Polémiques autour du poste de numéro 10 dans la Tanière, la réponse de Krépin Diatta

Commentaires

  1. Le , Sebastien Lucas a dit :

    c’est faux Bakambu a signé son contrat en tant que joueur libre, il a racheter sa clause liberatoire. donc il ne brisera aucun record. il faut se renseigner avant de croire ce que dise les media europeen