IRAN – « Invasion culturelle » : l’enseignement de l’anglais interdit dans les écoles primaires

L’Iran vient d’interdire l’enseignement de l’anglais dans les écoles primaires pour empêcher une « invasion culturelle »

 

 

L’Iran ne lésine pas sur les moyens pour empêcher toute « invasion culturelle » sur son territoire. En effet, le chef du Haut-Conseil de l’Education en Iran a fait savoir cette semaine que la République Islamique a désormais interdit l’enseignement de la langue anglaise dans les écoles primaires.

 

Cette décision se justifie par la volonté des autorités iraniennes d’empêcher ce qu’elles appellent « une invasion culturelle ». « L’enseignement de l’anglais dans les écoles primaires publiques et privées dans le programme scolaire officiel enfreint les lois », a déclaré Mehdi Navid-Adham, chef du Haut-Conseil de l’Education.

 

Cette décision intervient en pleine crise diplomatique entre l’Iran et les Etats-Unis. Une crise qui a commencé ce début janvier suite à une vague de manifestations un peu partout dans le pays. L’Iran dénonce une ingérence américaine et accuse la CIA, l’Arabie Saoudite et Israël de chercher à déstabiliser le pays.

 

« Éviter l’expansionnisme colonial »

 

Rappelons que les autorités iraniennes ont toujours fait part de leur hostilité quant à toute idée d’enseigner les langues occidentales à leurs enfants. L’Ayatollah Khamenei a plusieurs fois fait part de son désaccord sur l’enseignement des langues étrangères en Iran, jugeant que c’était un moyen de promouvoir la culture étrangère.

 

« Ce ne veut pas dire que je m’oppose à l’enseignement d’une langue étrangère aux enfants du pays, aux adultes et aux jeunes », disait-il. Et d’ajouter : « les penseurs occidentaux ont toujours dit qu’à la place d’un expansionnisme colonialiste… le meilleur moyen et le moins coûteux serait d’inculquer la pensée et la culture (occidentales) aux jeunes générations de tous les pays ».

 

Par Cheikh Dieng

 

 

Source: http://lecourrier-du-soir.com

 

Le Courrier du Soir (France)

 

 

 

A lire aussi:

 

FINANCE : selon le FMI, la grosse dette chinoise pourrait déclencher la prochaine crise financière

 

MONNAIE – SOUVERAINETE : en pleine crise financière, le Venezuela va lancer sa monnaie virtuelle

 

RISQUE DE GUERRE NUCLEAIRE : la Russie défie les Etats-Unis et refuse de lâcher la Corée du Nord

 

Commentaires