NIGER – Fin de la 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle : Tassiou Sani de Zinder, nouveau champion national

Tassiou Sani de Zinder qui a mis fin aux espoirs de Yahaya Kaka de Tahoua de conserver son titre a clos la 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle, hier après-midi, à l’arène des jeux traditionnels Langa-Langa de Zinder.

 

 

Cette victoire incontestable du lutteur de Zinder a permis de sauver les meubles d’une édition mal organisée, émaillée d’incidents majeurs, de truquage des combats, d’erreurs d’arbitrage flagrantes, d’indécisions et d’hésitations, de manque de fair play et d’intolérance, bref, cette édition restera dans la mémoire comme l’une des pires jamais organisée au Niger.

 

Le Ministre de la Jeunesse et des Sports, Kassoum Moctar qui avait pris la lourde responsabilité de démettre la Fédération nigérienne de lutte traditionnelle à la veille de cette édition et de confier l’organisation à un Comité formé par les cadres de son Ministère est entièrement responsable de cette cacophonie qui a failli virer aux vinaigres.

 

Dès la 2ème journée de cette édition qui a duré une dizaine de jours, l’on a assisté à des mascarades entre les lutteurs des différentes régions du pays, qui usaient de subterfuges pour laisser passer les invaincus. Ce truquage des matches qui se déroulait au vu et au su de nombreux spectateurs a laissé de marbre les instances dirigeantes de la lutte, malgré l’existence des textes qui réprimaient ce genre de comportement indigne. Et c’est tout naturellement que cette édition a perdu de sa saveur.

 

Heureusement qu’en seconde phase, l’on a enregistré des vrais combats entre gladiateurs, mais même cette phase n’a pas échappé aux méfaits des arbitres et d’un jury incompétent et indécis. Hier, matin, il a fallu faire usage de gaz lacrymogène et de la force publique pour éviter que l’arène de Zinder ne se transforme en champ de bataille.

 

 

Pour revenir à la finale et au combat qui a opposé Tassiou Sani de Zinder à Yahaya Kaka de Tahoua, il faut simplement rappeler que le lutteur de Tahoua a déjà remporté le précieux sabre, tandis que son challenger Tassiou Sani disputait pour la première fois une finale, ce qui ne l’a pas empêché de terrasser sans complexe le lutteur de l’Ader.

 

Le nouveau champion national s’est vu attribuer  le Sabre national et un chèque de dix(10) millions de FCFA, 5 millions de FCFA pour le second, et  2.500.000FCFA  pour le 3èmeKadri Abdou dit Issaka Issaka de Dosso.

 

 

Source :http://www.tamtaminfo.com

 

Tam Tam Info (Niger)

 

 

A lire aussi:

 

SOMMET UA-UE : Le Président Issoufou défendra devant ses pairs le Plan de lutte contre la migration illégale

 

VENTE DE MIGRANTS EN LIBYE : le Président Issoufou Mahamadou tape du poing sur la table

 

MODE – ALIA RAYANNA BARE : «Nous sommes des architectes du vêtement»

Commentaires