Pétrole au Sénégal : Thierno Alassane Sall mouille Aliou Sall

Présent, hier, à la séance de dédicaces du livre d’Ousmane Sonko :« Pétrole et gaz au Sénégal : chronique d’une spoliation », l’ancien ministre de l’Energie, Thierno Alassane Sall s’est distingué avec quelques déclarations fracassantes. En effet, après avoir loué les qualités du député Ousmane Sonko, Thierno Alassane Sall n’a pas manqué d’accuser le frère du président de la République, Aliou Sall, d’être mêlé dans les affaires du pétrole sénégalais.

 

 

« Sur la question du pétrole et du gaz, votre courage a consisté à dire tout haut ce que beaucoup susurraient tout bas. Il était notoirement connu qu’un certain frère Aliou, était mêlé au pétrole du Sénégal. De manière directe, indirecte, quel a été son rôle, sa responsabilité ? » , s’interroge-t-il avant d’ajouter que jusqu’ici, la question reste à élucider.

 

Pour Thierno Alassane Sall, l’implication du frère du président est « une question essentielle pour le Sénégal qui a vécu de 2007 à 2012, une tentative de dévolution monarchique du pouvoir, une gestion assez clanique des affaires au point où le Sénégal s’est dressé comme un seul homme pour dire non à cette façon de faire ».

Selon l’homme politique, le sujet n’est pas traité comme il le devrait. « Lorsque donc, venant de son lointain exil chinois, M. Aliou Sall s’est introduit dans notre pétrole, beaucoup, et jusqu’à aujourd’hui, tentent d’ignorer cette question, de l’éviter ou de l’éluder », déclare TAS.

 

Pour cette raison, il remercie Ousmane Sonko d’avoir posé une question de fond. « Le mérite d’Ousmane Sonko est d’avoir posé une question qui n’est que suggestive ni personnelle, mais une question de fond pour le combat que nous avons tous mené ensemble, pour que le Sénégal soit un pays où tout le monde a la même chance et que les ressources ne soient pas gérées de manière patrimoniale ou familiale », lance Thierno Alassane Sall.

 

 

Source : http://www.senenews.com

 

Senenews (Sénégal)

 

 

A lire aussi:

 

Macron à Dakar : nous n’accepterons pas que la France nous humilie une énième fois

 

SENEGAL – Serigne Moustapha Sy : «Si Khalifa Sall n’est pas libéré, c’est moi qui serai candidat»

 

SENEGAL – AIBD, Khalifa Sall, « volte-face de S. Mbaye Sy Mansour » : La vérité de Adama Gaye

 

Commentaires