BENIN – Réforme du système partisan: Célestine Zanou met en garde contre la privatisation de l’Etat

La présidente du mouvement politique la Dynamique du changement pour un Bénin debout (Dcbd), Célestine Zanou, est pour la réforme du système partisan mais pas une réforme pour faire reculer le pays sur le plan démocratique.

 

 

Selon elle, la proposition de loi portant réforme du système partisan, telle que proposée, est  un recul pour le Bénin car elle n’augure rien de bon.

Pour la présidente de la dynamique du changement pour un Bénin émergent, « cette proposition de loi constitue une menace et un danger non seulement pour la démocratie du pays mais pour le développement de ce dernier ».

 

 

Voilà une proposition de loi qui, si elle était votée en l’état par le parlement, en plus ou en moins qu’importe, et promulguée par le président de la République, aura le triste sort de tous les textes qui nous auront fait reculer de plusieurs années

 

Célestine ZannouPrésident du DCBD

 

A l’en croire, l’actuelle proposition de loi sur la réforme du système partisan semble être taillé beaucoup plus pour l’intérêt d’une personne que pour l’intérêt de la nation béninoise. Selon elle, certains articles s’ils sont maintenus en l’état constitueraient un véritable recul pour notre marche démocratique.

 

La présidente de la Dynamique du changement pour un Bénin émergent, dénonce par ailleurs l’ Agence nationale d’enregistrement et de suivi des partis politiques (Anesp) qu’institue cette loi. Une agence qui viendra remplacer le ministère de l’intérieur dans ses prérogatives.

« Il faut légiférer pour la volonté générale et non pour les volontés des chefs, hôtes passagers et précaires de l’institution républicaine », a laissé entendre l’amazone du temps moderne.

 

Pour elle, l’Agence nationale d’enregistrement et de suivi des partis politiques (Anesp) est une ruse pour accorder des faveurs là où il est question des droits et devoirs.

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN – 2ème congrès des FCBE: la fin des faims?

 

BENIN – Philippe Noudjènoumè : « le peuple n’a pas de réels représentants à l’Assemblée nationale »

 

BENIN – Législatives 2019 : le difficile casting pour Rachidi Gbadamassi

Commentaires