BENIN – Un ministre béninois coûterait-il plus cher que la Chancelière allemande Angela Merkel ?

Les débats dans l’opinion publique depuis quelques jours ne tournent qu’autour de la publication des salaires des directeurs de cabinet et des secrétaires généraux des ministères. Un grand tollé qui fait dire à certains qu’il est également temps que les salaires des ministres soient aussi dévoilés officiellement afin de faire taire les rumeurs colportées sur les médias sociaux.

 

 

C’est avec une grande surprise que les Béninois ont pris connaissance de la grille salariale des cadres nommés aux postes de directeur de cabinet, de directeurs adjoint de cabinet, de secrétaire général et du secrétaire général adjoint dans les ministères sous le régime du Président Talon. Pour ces Béninois, la rupture devrait contraindre les dirigeants actuels à considérablement réduire le train de vie de l’Etat comme ils l’avaient promis lors de la période électorale. Mais malheureusement, hélas.

 

Il y a quelques mois, le gouvernement avait fixé le salaire des préfets et ces derniers, toute comparaison faite, gagnent cinq (5) fois plus un préfet du régime Yayi. Au moment où ces nommés se tapent une telle somme mensuellement, leurs collègues cadres qui n’ont pas cette chance de nomination ne touchent même pas le tiers de leur salaire. Paradoxe ! Diriez-vous.

 

Face donc à ces avantages salariaux accordés à ces cadres nommés, l’on se demande combien coûte exactement un ministre au contribuable béninois. En absence donc des chiffres officiels, des spéculations et supputations vont dans tous les sens.

 

Selon certaines sources, le dernier des ministres du gouvernement Talon gagnerait huit (8) millions de francs CFA et le mieux payé à dix-sept (17) millions de francs avec les ministres d’Etat qui toucheraient quant à eux environ vingt (20) millions de francs CFA chacun. Si donc les ministres sont à ce montant mensuellement, l’on se demande à combien sera le Président de la République.

 

 

Et pourtant les pays développés…

 

En calcul simple, on constate aisément qu’un ministre moyen béninois gagne même plus que la chancelière allemande, Angela Merkel qui est à dix-huit (18) mille euros par mois soit dix (10) million huit-cent (800) mille francs CFA. Même le Président des Etats-Unis, première puissance économique du monde, toucherait mensuellement trente-quatre (34) mille dollars US soit environ dix-neuf (19) million de francs CFA.

 

Inutile de rappeler que le Président français est à dix-neuf (19) mille euros soit environ treize (13) millions de francs CFA. Et si donc ces puissances économiques payent ainsi leurs Présidents et ministres, pourquoi le Bénin, un pays où 75% de la population vit en deçà d’un (1) dollar par jour, devrait accorder autant d’avantages salariaux à ces nommés aux postes politiques ?

 

Ce flou artistique qui plane sur le salaire de ces ministres et du Chef de l’Etat béninois devrait être vite levé dans l’esprit de la transparence tant promise au peuple béninois.

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN : la gestion financière d’Adrien Houngbédji est calamiteuse selon l’He Basile Ahossi

 

BENIN – Législatives 2019: Nourou-Dine Saka Saley répond à ceux qui critiquent sa candidature

 

BENIN – Propos désobligeants sur la Cour constitutionnelle : Jacques Ayadji en mission ?

Commentaires