Condamnation de Trump à Addis-Abeba : pourquoi les chefs d’États africains ont reculé

À Addis-Abeba lors du trentième sommet de l’Union africaine, les chefs d’États et de gouvernement ont reculé. Une condamnation attendue d’eux suite aux propos de Donal Trump sur les pays de merde, a été rangée dans les tiroirs.

 

 

« Je voudrais revenir sur les propos haineux et injurieux tenus par le président des États-Unis à l’encontre de l’Afrique sur la politique d’immigration aux USA (..) Je voudrais proposer que nos chefs d’États qui se réuniront dans les prochains jours puissent se prononcer à l’unisson sur cette affaire au travers d’une déclaration solennelle qui sera adoptée comme document du sommet. Si la proposition est acceptée, Madame la présidente, nous pourrons solliciter du département compétent de la commission, l’élaboration d’un Draft de déclaration commune qui sera examiné avant la fin de nos travaux et que nous soumettrons au conseil exécutif », avait proposé Baye Moctar Diop, ambassadeur du Sénégal lors de l’ouverture des travaux des représentants permanents des Etats de l’UA (COREP) à Addis Abeba le lundi 22 janvier 2018. Adopté séance tenante par le COREP, le principe de la déclaration n’est ensuite apparu nulle part à l’issue des travaux du Conseil Exécutif (ministres des affaires étrangères), ni dans le rapport final du 30e sommet ordinaire des Chefs d’Etats et de gouvernements de l’UA.

 

Joint au téléphone par Afrikipresse ce dimanche 4 février, Baye Moctar Diop a déclaré : « La proposition n’est plus passée au niveau des ministres qui ont jugé qu’il y’a eu une évolution dans l’affaire. Le président Trump a rencontré Paul Kagamé à Davos et a promis adresser une lettre aux chefs d’États africains. »

 

Effectivement, deux semaines après avoir qualifié certains pays africains et Haïti de « pays de merde », le président des États-Unis a rencontré son homologue rwandais en marge de la 48e réunion annuelle du Forum Economique Mondial (23-26 janvier) le 26 janvier à Davos-Klosters (Suisse).

 

« Donald Trump a ce vendredi 26 janvier demandé à son homologue rwandais Paul Kagame, nouveau président de l’Union africaine, de transmettre ‘’ses sentiments chaleureux’’ aux chefs d’État du continent », avait alors écrit le site Kewoulo.info.

 

Philippe Kouhon

 

 

Source : http://www.afrikipresse.fr

 

Afriki Presse

 

 

 

A lire aussi:

 

CÔTE D’IVOIRE – « Personne ne peut me parler du Pdci » : Noël Dourey après son soutien qui dérange à Sawegnon

 

CÔTE D’IVOIRE – Sam l’Africain après sa libération : les politiciens qui n’ont pas fait de prison ne sont pas de bons politiciens

 

TOURISME EN AFRIQUE : Fofana Siandou veut faire de la Côte d’Ivoire, la plaque tournante

Commentaires