CÔTE D’IVOIRE : des partis politiques dénoncent l’organisation des sénatoriales

Une plate-forme des partis de l'opposition a fait une déclaration relative a l'ordonnance N2018-143 du 14 février 2018 relative à l'organiser des élections sénatoriales.

 

 

Dans cette déclaration faite mercredi 21 février 2018 à Cocody, Ahipaud Martial, porte-parole de la plate-forme  a dénoncé l’action du gouvernement qui « contre toute entente  et au mépris  de la Constitution a pris cette ordonnance ».  Pour la plate-forme c’est une intolérable violation de la Constitution. Car c’est au législateur , selon elle,  qu’il revient d’organiser le Sénat par l’effet d’une loi organique.

 

« Il y’a lieu de noter que l’article 106 de la Constitution précise la procédure et les conditions de prise et d’exécution des ordonnances », a précisé le porte-parole qui s’étonne que le Chef de l’État ivoirien s’arroge un pouvoir qu’il n’a pas au regard de la Constitution. Et pour lequel il n’a reçu aucune habilitation de l’Assemblée Nationale. La plate-forme a rappelé que la seule initiative qui reste au gouvernement est la mise en place d’un cadre légal devant régir les élections en Côte d’Ivoire. Pour l’opposition,  si cette mesure du gouvernement prospère, elle conduira le pays vers la catastrophe. Elle a invité la communauté internationale à se saisir du dossier ivoirien pendant qu’il est encore temps.

 

Hilaire Gueby

 

 

Source : http://www.afrikipresse.fr

 

Afriki Presse

 

 

 

A lire aussi:

 

CÔTE D’IVOIRE – « Personne ne peut me parler du Pdci » : Noël Dourey après son soutien qui dérange à Sawegnon

 

CÔTE D’IVOIRE – Sam l’Africain après sa libération : les politiciens qui n’ont pas fait de prison ne sont pas de bons politiciens

 

TOURISME EN AFRIQUE : Fofana Siandou veut faire de la Côte d’Ivoire, la plaque tournante

Commentaires