EMPLOI : L’Afrique forme-t-elle trop de philosophes, sociologues, chômeurs en puissance, mais pas assez d’ingénieurs ?

RFI diffuse un reportage spécial de Charlie Dupiot, ce lundi 19 février dans le magazine « 7 milliards de voisins », consacré à un sujet encore trop peu traité par les médias : le développement des formations d’ingénieurs dans une Afrique qui avance. Charlie Dupiot est ainsi parti en reportage notamment à Pointe-Noire au Congo.

 

 

L’Afrique forme-t-elle trop de philosophes, sociologues, chômeurs en puissance, mais pas assez d’ingénieurs ?

On estime que 2 millions 500 000 nouveaux ingénieurs et techniciens sont nécessaires en Afrique subsaharienne en vue d’atteindre les objectifs du millénaire pour le développement… Mais les formations d’ingénieurs proposées sur le continent sont souvent théoriques, et pas assez tournées vers les entreprises.

 

En Afrique centrale, certaines écoles tentent de proposer une formation de qualité, souvent coûteuse, et en lien avec les entreprises multinationales implantées sur place, la plupart dans le pétrole.

C’est le cas de l’Institut catholique des Arts et Métiers, école française, qui inaugure un nouveau campus sur son site de Pointe-Noire, à deux pas du groupe Total.

 

Comment ces formations peuvent-elles profiter aux pays dans lesquelles elles sont dispensées ?… sans servir uniquement les intérêts de multinationales qui pour minimiser les coûts, préfèrent embaucher localement? A quoi rêvent ces jeunes, futurs ingénieurs? La réponse ce lundi sur les antennes de la radio mondiale.

 

Germaine Mapanga

 

 

Source: http://lesechos-congobrazza.com

 

Les Echos du Congo-Brazzaville (Congo)

 

 

A lire aussi:

 

MAROC – 5 ans après son lancement, Jumia.ma affiche de solides performances

 

CONGO : Le budget national sous perfusion

 

Le Liberia soutient l’admission du Maroc à la CEDEAO

 

 

Commentaires