HAÏTI : Le comité du carnaval national promet contenu artistique et musical pour les trois jours gras

 

 

Lors d’un point de presse organisé au ministère de la Communication, à moins de deux jours des festivités carnavalesques à Port-au-Prince, le comité du carnaval a fait le point sur les dispositions adoptées pour assurer le bon déroulement de ces festivités. Cette rencontre a été le moment opportun pour les membres du comité carnavalesque de présenter, grosso modo, le contenu artistique et musical prévu les 11, 12 et 13 février.

 

Après la rencontre du lundi 5 février avec la presse où les autorités en charge de l’organisation du carnaval cette année avait annoncé des agencements en ce qui concerne la sécurité, le service des urgences, les points d’évacuation, la circulation, etc., le comité s’est à nouveau réuni le vendredi 9 février 2017 pour faire l’éloge des travaux de préparation pour le carnaval 2018 ayant pour thème « Ayiti sou wout chanjman ». Pour Claudel Dumas, le président du comité, ce carnaval sera l’un des meilleurs qui n’aient jamais été. Claudel Dumas se dit déjà prêt à délivrer un carnaval à la dimension de l’attente du public durant les trois jours gras. Il a également profité des micros de la presse pour féliciter et remercier le magistrat de Port-au-Prince, Youri Chevry, pour ses efforts inestimables en vue de l’organisation du carnaval cette année.

 

Pour sa part, Emmelie Prophète, chargée de communication au sein de ce comité, tient surtout à insister cette année sur la partie artistique. Elle en a profité pour lancer une invitation à tout un chacun à être présent au Champ de Mars à partir de trois heures de l’après-midi pour assister au défilé.

 

Concernant le contenu artistique, « c’est le seul aspect sur lequel la mairie de Port-au-Prince a décidé de travailler conjointement avec le comité du carnaval », a précisé Yannick Louis, l’une des responsables artistiques.

 

« Le défilé de cette année aura environ trois mille personnes, incluant les groupes déguisés et les troupes de danse », a indiqué la responsable ajoutant que ce défilé aura six séquences dont chacune comportera six ou sept tableaux. Comme d’habitude, depuis quelques années, le point de départ sera le stade Sylvio Cartor. Le comité du carnaval a aussi prévu de construire à la rue Saint-Honoré (de Rex Théâtre à la Faculté d’ethnologie) un podium dénommé Lamayòt pour accueillir les performances de différents membres et troupes de danse qui composent le corps artistique. Car, dit-elle, l’embouteillage causé par la foule empêche les troupes de déployer leurs talents artistiques au goût et au vu du public.

 

Le menu pour le carnaval de cette année sera composé, entre autres, de douze chars allégoriques, une quarantaine de jeunes incluant rois et reines. Tout de suite après le défilé, il y aura une séquence de douze à treize bandes à pied suivie des chars allégoriques intercalés de chars musicaux.

 

De son côté, Fred Lizaire, responsable de l’animation musicale, croit que la responsabilité du carnaval est à la charge de tous, non seulement pour sa réussite mais aussi pour son bon déroulement. Le responsable de l’animation musicale a surtout souhaité que les groupes musicaux se comportent bien avec la logistique pour un parcours structuré et organisé. Par ailleurs, a-t-il fait remarquer, 340 méringues carnavalesques ont été composées par différents groupes et diffusées à travers les ondes de radio et de télévision. Tous, a-t-il déclaré, ont le désir de participer. Cependant, par manque de moyens, quelques-uns parmi les meilleurs ont été retenus», a-t-il ajouté. « L’entretien d’un char en ce qui a trait à la sonorisation, génératrice, etc. coûte en moyenne entre 80 000 et 100 000 dollars américains », a-t-il estimé durant son intervention.

 

Enfin, les groupes musicaux retenus pour participer au carnaval de cette année sont, entre autres : Djakout number one, T-vice, Kreyòl La, Sweet Micky, Rockfam, Barikad crew, Boukman, Ram, King Posse, Zikòs, Roody Roodboy, Brothers Posse, Rèv, Eya Eya, Kazino, Kai, Enposib, Kanpèch et Chalè.

 

 

Emmanuel Moïse Yves

yemmanuelmoise@gmail.com

 

 

Source : lenouvelliste.com

 

Le Nouvelliste (Haïti)

 

 

A lire aussi:

 

HAÏTI – Dr Gretta Lataillade Roy, une vie historique

 

Une nouvelle façon d’investir en Haïti

 

HAÏTI – Le jeune président Moïse rend visite à la centenaire Odette Roy Fombrun

Commentaires