NIGER – Assassinat de Bare : Alia Rayana Bare ouvre une pétition sans haine ni colère

 

Feu Ibrahim Baré Mainassara

 

La famille du défunt Président de la République, Ibrahim Baré Mainassara, à travers s fille Alia Rayana Baré continue inexorablement sa lutte afin que justice soit faite sur l’odieux assassinat du Président. Alia Rayana vient juste à travers cette pétition de rappeler à la communauté nationale et internationale sa responsabilité dans le triomphe de la justice.

« Cela fera bientôt 19 ans que notre famille lutte sans relâche pour faire la lumière sur les circonstances de la mort de mon père.
Le 9 avril 1999, IBRAHIM BARE MAÏNASSARA, Président de la République du Niger, est assassiné dans des circonstances d’une rare barbarie sur le tarmac de l’aéroport militaire de Niamey, alors qu’il s’apprêtait a partir en visite de travail à Inatès, à l’intérieur du pays. Les auteurs de cet acte sont des éléments de sa garde présidentielle alors dirigée par le colonel Daouda Malam Wanké.

Ce 9 Avril fatidique, il a été abattu dans le dos, alors qu’il passait en revue les troupes avant l’embarquement. N’ayant pas succombé à ses blessures, il a ensuite été achevé à l’automitrailleuse.

Une confusion politique et militaire ont fait suite à cet assassinat et deux jours plus tard, Daouda Mallam Wanke, bras armé de cette infamie, a officiellement pris le pouvoir à travers un conseil militaire qui a assuré la transition politique vers de nouvelles élections.

Toute la communauté internationale, la société civile nigérienne, et les organisations politiques régionales et internationales ont condamné ce crime lâche en réclamant le retour à un état de droit.

 

En plus de mon Père, trois autres personnes ont perdu la vie en tentant de lui porter secours:

– Ali Saad, Consul en Lybie

– Lieutenant Idé, officier de la garde présidentielle

– Malam Souley, chauffeur du Président

Ils n’avaient aucune chance d’en réchapper car il s’agissait d’une exécution froide et d’un montage implacable qui ont été très vite suivis d’une amnistie inscrite dans la constitution du pays pour les « auteurs, co-auteurs et complices » des événements du 9 avril 1999.

Amnesty International avait d’ailleurs, à cette occasion, produit un document poignant: « Niger: le sacre de l’impunité » pour dénoncer cette violation du Droit à la vie et à la justice pour mon Père et les trois autres disparus.

En 2016, après plus de 16 ans de bataille sans relâche auprès des tribunaux nigériens et internationaux,  la cour de justice de la CEDEAO (regroupant 16 pays d’Afrique de l’ouest) nous a finalement donné gain de cause en condamnant l’Etat du Niger pour Déni de Justice et atteinte à la vie humaine.

Depuis lors, l’Etat et son système judiciaire sont restés sourds à nos appels pour l’ouverture d’une enquête indépendante pour enfin faire la lumière sur cette triste page de l’histoire de notre pays et de l’Afrique!

C’est pour cette raison que nous ouvrons aujourd’hui cette pétition afin de rappeler a la communauté internationale et aux africains ce déni de justice et cette violation flagrante des droits de l’homme les plus élémentaires qui perdurent depuis deux décennies.

Elle vise aussi à rétablir la vérité pour l’histoire du Niger et celle de notre continent car, de nos jours, il ne devrait pas être possible d’ôter impunément la vie de quiconque.

J’ose croire que le contexte international, actuellement en mutation en matière de justice, ne saurait tolérer qu’une telle omerta sur la Vérité persiste. Un crime de cette barbarie ne devrait pas être utilisé comme arme politique.

Vous êtes tous, chacun à votre niveau, des avocats de cette cause, des acteurs de notre Histoire Contemporaine, des militants du Droit à la Vie ou alors simplement des citoyens du Monde sensibles au respect de la Justice.

Mon Père était une personne juste, qui se souciait des personnes vulnérables. Il avait une grande Ambition pour son Pays, pour l’Afrique et pour un Monde plus juste.

Il est mort trop tôt, en martyr, si injustement !

 

Alia Rayana Baré

 

Aidez -nous à faire en sorte que sa disparition tragique avance la Cause de la Paix, de la Fraternité et de la Justice au Niger, en Afrique et ailleurs!

Je tiens à souligner que cette pétition est totalement apolitique et à visée purement Humaine.

Aidez -nous à rompre ce silence sur deux décennies d’injustice et de violation de droits humains!

Chaque signature compte.

Vos précieux soutiens individuels nous aideront à ne pas oublier ce qui s’est passé et à avoir une force collective sur l’opinion publique et les décisions nationales.

Je vous remercie d’avance ».

 

Alia BARE Dakar, Sénégal

 

 

Source :http://www.tamtaminfo.com

 

Tam Tam Info (Niger)

 

 

A lire aussi:

 

NIGER – 15 ans de prison ferme pour le Général Salou

 

NIGER – Rebondissement dans l’affaire des bébés importés : la justice nigériane exige un test ADN pour les enfants de Hama Amadou

 

NIGER – Mme Néné Poinard: «De son vivant personne ne peut remplacer Hama Amadou à la tête de Lumana malgré les ambitions des uns et des autres »

Commentaires