SENEGAL – Oubli des travailleurs informels de Dakar : Wiego s’engage dans le combat

Les travailleurs informels vivent une pauvreté pénible et sont laissés à eux-mêmes ; ils sont atomisés. La désorganisation de l’offre et l’érosion presque continue de la demande provoquent une discrimination du secteur.

 

 

Wiego considère que tous les travailleurs devraient bénéficier d’opportunités économiques et de droits égaux, et de vie. Cette structure internationale se mobilise aujourd’hui, au Sénégal pour améliorer le statut des travailleurs pauvres de l’économie informelle, des femmes en particulier, en renforçant leur capacité d’organisation et de représentation, par l’amélioration des statistiques et recherches,  des processus politiques propices à l’inclusion ainsi que des politiques propices à l’inclusion ainsi que des politiques plus équitables en matière de commerce, de travail, de planification urbaine et de protection sociale.

 

Au Sénégal, il urge à étudier comment les différents groupes de travailleurs pauvres dans l’économie informelle, en particulier les femmes, sont liés à l’économie formelle et mondiale, ainsi que les conséquences qui en découlent. En même, il faudra identifier les politiques, les règlements et les pratiques qui conviennent à la gestion et à la règle des modalités d’emploi des travailleurs pauvres de l’économie informelle. Ses travailleurs de l’économie informelle ne bénéficient d’aucune protection sociale. Souvent, ils ne sont pas bien compris, ni appuyés, ni appréciés dans les milieux politiques. Compte tenu de tout cela, Wiego a mis  en place des services pour les militants de l’économie informelle, notamment faciliter l’accès des travailleurs économie informelle à la formation professionnelle.

 

Mohamet Macodou Gaye

 

 

Source : http://www.senenews.com

 

Senenews (Sénégal)

 

 

A lire aussi:

 

SENEGAL – L’opposition « marche » sur le Macky !

 

SENEGAL – Idrissa Seck: « Ce régime se glorifie de chiffres que les Sénégalais ne voient pas »

 

Macron à Dakar : nous n’accepterons pas que la France nous humilie une énième fois

Commentaires