BENIN: le salaire du chargé de mission Zul Kifl Salami crée la polémique sur les réseaux sociaux

Il s’avère aujourd’hui que la fixation des salaires politiques est la bombe qu’il faut désamorcer très tôt dans la République.

 

Zul Kifl Salami, Chargé de mission du Président Patrice Talon PH: Capture YouTube

 

En effet, l’une des causes principales de radicalisation des mouvements de débrayage dans le pays est l’énorme écart des salaires politiques par rapport aux conditions de vie générale de la masse laborieuse et de la population. Après le salaire des préfets des départements, des directeurs de cabinets, des secrétaires généraux des ministère, et celui des membres du gouvernement qui ont défrayé la chronique, c’est le salaire des chargés de mission qui fait l’attraction d’une certaine opinion nationale et des activistes des réseaux sociaux.

 

Selon l’article 1er du décret N°2017 – 554 du 29 Novembre 2017 fixant le régime indemnitaire de monsieur Zul Kifl Salami et signé du chef de l’Etat, Patrice Talon et du ministres de l’économie et des finances Romuald Wadagni, il est mentionné ce qui suit: il est alloué à monsieur Zul Kifl Salami, chargé de mission du Président de la République, une allocation forfaitaire globale fixée au tableau ci-joint.

 

 

Ledit tableau porte un montant de 5.000.000 de FCFA comme allocation forfaitaire globale mensuelle.

 

Selon l’article 3 de l’arrêté, le ministre de l’économie et des finances est chargé de l’application du présent décret qui prend effet à la date de la nomination de l’intéressé et sera publié au journal officiel.

 

La question que se pose les activistes sociaux est de savoir le travail qu’abat un chargé de mission pour gagner pareil salaire. Ils se demandent par ailleurs si le chargé de mission d’un président de la république gagne plus qu’un ministre puisque le chef de l’Etat en présence des secrétaires généraux des centrales et confédérations syndicales avait affirmé qu’aucun ministre ne gagne 8.000.000 de fcfa.

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN – Le BMP dans son dernier soupir avant les législatives

 

Commentaires