BENIN : quand le Président Talon méconnaît la superficie de son pays

Le Chef de l’Etat béninois, Patrice Talon était en visite d’Etat à l’Elysée ce lundi 5 mars 2018. Au terme de leurs échanges, les deux Chefs d’Etat ont donné, comme de coutume, une conférence de presse conjointe afin de présenter les grandes lignes de leurs différents accords.

 

 

C’est au cours de cette conférence de presse que le Président béninois a commis une bourde.

En se vantant de ce que le Bénin est un petit pays avec une densité « maîtrisable », le Président Patrice Talon a fièrement affirmé que la superficie du Bénin est de 112 622 km2.

Alors qu’en réalité, le Bénin, dans son état actuel, ne dispose malheureusement pas de cette superficie qu’a dévoilé à la face du monde le Chef de l’Etat béninois.

 

Pour ce qui est des dernières statistiques de ce petit pays de l’Afrique de l’Ouest, le Bénin a actuellement une superficie de 114 763 km2.

La question est alors de savoir comment un Chef de l’Etat, le premier des citoyens de ce pays censé au moins maîtriser les limites du territoire qu’il dirige, arrive à méconnaître tant la superficie de son pays.

Est-ce à dire que le chiffre avancé constitue les données dont il dispose et pourrait royalement s’en foutre des populations vivant dans les kilomètres mis de côté ?

 

Qu’un Président de la République qui avait affirmé urbi et orbi avoir suffisamment maîtrisé le pays y compris ces populations lors de son débat d’entre les deux tours du scrutin présidentiel de mars 2016, commette une telle faute, cela dénote tout simplement, comme l’ont souligné certains observateurs, du manque de sincérité dans la gestion du pays.

 
 
« La première des choses pour un Chef de l’Etat après son élection à la tête du pays, c’est de connaître la superficie du territoire qu’il est désormais censé diriger et le nombre de populations qui y résident. Ne pas les savoir et les maîtriser, c’est se foutre des concitoyens et c’est aussi fouler au pied les notions basiques qui devraient guider une gouvernance au sommet d’un Etat », se désole Ambroise, professeur de géographie dans un établissement public d’enseignement général de Cotonou.

 

Tout comme ce Béninois, ils sont des milliers à s’indigner de cette affirmation qui prive des millions de Béninois de nationalité béninoise puisque exclus de la superficie globale du pays selon le Président de la République.

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

 

A lire aussi:

 

BENIN: le salaire du chargé de mission Zul Kifl Salami crée la polémique sur les réseaux sociaux

 

BENIN – Le BMP dans son dernier soupir avant les législatives

 

 

Commentaires