CÔTE D’IVOIRE – Sénatoriales 2018 : fin de campagne sous contestation de l’opposition

L’opposition ivoirienne a appelé jeudi 22 mars 2018, à une marche de protestation contre la Commission électorale indépendante (CEI) qu’elle juge non équilibrée, alors que la campagne pour les élections sénatoriales 2018, qui a débuté lundi 19 mars prend fin le jour même de la marche.

 

 

Après les quatre jours de campagne, il reviendra aux grands électeurs (Conseillers municipaux, régionaux, de districts et députés) d’élire samedi 24 mars de 8h à 17h depuis chaque  chef-lieu de région les différentes listes de candidatures.   Une fois cette élection terminée, le président de la république a jusqu’au 3 avril prochain pour nommer le tiers des sénateurs (33 personnes) avant les différentes rentrées parlementaires. Selon la constitution, la rentrée parlementaire des députés est fixée au premier jour ouvrable du mois d’Avril ( 3 avril 2018  -au lieu du 2 avril 2018 qui est un jour férié ), et celle des sénateurs, une semaine plus tard, soit le 10 avril 2018. Selon l’article 87 de la nouvelle Constitution, le Sénat « assure la représentation des collectivités territoriales et des Ivoiriens établis hors de Côte d’Ivoire ». L’opposition ivoirienne refuse que cette institution soit mise en place sans une loi organique. Elle reproche au gouvernement d’avoir pris une ordonnance. Elle n’apprécie pas que le scrutin ait lieu avant les élections municipales et régionales à venir parce qu’elle considère que les conseils municipaux et régionaux élus en 2013, manquent de légitimité. Enfin l’opposition manifeste parce qu’elle refuse que les élections soient organisée par la CEI actuelle dirigée par Youssouf  Bakayoko.

 

Face aux soupçons d’impartialité, un responsable de la Commission lance : « J’ai prêté serment en jurant d’être indépendant dans une CEI indépendante. Dès cet instant je ne dépends plus de personne. Si je sors de la CEI sous la pression de quelqu’un, c’est que je ne suis plus indépendant. Ou bien on aura des dépendants dans une CEI indépendante ? »

 

Philippe Kouhon

 

 

Source : http://www.afrikipresse.fr

 

Afriki Presse

 

 

A lire aussi:

 

CÔTE D’IVOIRE – Sénatoriales 2018 : désaccord Pdci-Rdr dans 8 zones, Silué Kagnon coopté à Korhogo

 

CÔTE D’IVOIRE – Meurtre du petit Bouba : les larmes de Dominique Ouattara – Côte d’Ivoire

 

Handball en Côte d’Ivoire : Aboubacar Karaboué élu président de la fédération

 

CÔTE D’IVOIRE : des partis politiques dénoncent l’organisation des sénatoriales

Commentaires