Élimination du PSG, FSF, lutte au Sénégal, épopée de 2002, OM : Pape Diouf parle !

Bien qu’il soit aujourd’hui loin des pelouses, Pape Diouf ne manque jamais de donner son avis quand il s’agit du football en particulier et du sport en général. Invité par le Centre d’études des sciences et techniques de l’information (Cesti) de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, l’ancien président de l’Olympique de Marseille s’est exprimé sur plusieurs sujets. Entre une possible candidature pour prendre les rênes de la Fédération sénégalaise de football, la lutte sénégalaise ou encore un retour à l’Olympique de Marseille, Pape Diouf s’est exprimé sans concessions devant les étudiants du Cesti et la presse.

 

 

Le Centre des études et sciences des techniques de l’information accueillait aujourd’hui un invité de marque. Connu comme l’un des plus grands dirigeants sportif du Sénégal, c’est en toute évidence que les étudiants de l’Ucad ont voulu savoir si l’ancien président de l’OM souhaitait prendre un jour les rênes de le FSF. La réponse de Pape Diouf ne s’est pas fait attendre. « Je n’ai pas la baguette magique pour transformer le plomb qu’il y a au Sénégal en or », lance Pape Diouf.

 

L’ancien journaliste sportif et agent de joueurs est aussi revenu sur sa relation avec la Fédération sénégalaise de football. D’après ses informations, ses derniers contacts remontent à l’épopée de 2002. « La dernière fois que j’étais proche de la sélection sénégalaise, c’était quand j’avais amené Bruno Metsu au Sénégal. À cette époque, j’étais là et je l’ai même accompagné au Mondial de 2002 et les rares fois que je devais intervenir, je l’ai fait mais je ne faisais pas partie de la délégation. C’était à titre gracieux, je payais moi-même mes voyages et mes séjours à l’hôtel », déclare-t-il.

 

En outre, l’ancien dirigeant de l’OM ferme la porte définitivement à un retour dans son club de cœur. « Dans la vie on ne peux pas faire des aller-retour. Je ne pense pas revenir. Il faudrait que des circonstances extraordinaires se produisent pour que je puisse retourner à l’OM. Je ne pense pas du tout à un retour », confesse-t-il.

 

En bon, marseillais, Pape Diouf ne pouvait pas terminer sa conférence de presse sans lancer une pique à ses ennemis de toujours, le Paris Saint-Germain. Sans faire référence à l’élimination des Parisiens par le Real Madrid en Ligue des champions, l’ancien dirigeant de l’OM a taclé le club de la capitale ainsi que ses dirigeants, en l’occurrence le Qatar.

 

« François Thébaud (ancien journaliste sportif, NDLR) parlait il y a longtemps de la mort prochaine du football. Aujourd’hui on voit des sommes incompréhensibles dans le football. Je pense à des joueurs achetés 220 millions d’euros, 150 millions d’euros etc. Et Neymar, qui a été acheté 220 millions, est un joueur du PSG, dont le Qatar est actionnaire. De toute l’histoire du football, c’est la première fois que l’on voit un pays actionnaire d’un club de football. 220 millions ! Il y a quelque chose d’incohérent dans ce pays (le Qatar). Moi personnellement ça me gêne beaucoup », balance Pape Diouf.

 

Interrogé sur la lutte sénégalaise et son organisation, Mr Diouf confie qu’il ne s’y connait pas beaucoup, mais « pense que la lutte pourrait être beaucoup mieux organisée» .

 

 

Source : http://www.senenews.com

 

Senenews (Sénégal)

 

 

A lire aussi:

 

FOOTBALL – Classement Fifa: les Étalons rétrogradés au 9e rang africain

 

Chan 2018 : le Nigéria atomisé par le Maroc en finale (0-4)

 

Can handball : La Tunisie au pinacle

Commentaires