CÔTE D’IVOIRE – Pdci : Guikahué trahi par son manque de loyauté à l’égard de Bédié

Ci-dessous une déclaration de militants du PDCI-RDA mécontents de l’attitude du secrétaire exécutif du parti. Ils ont requis l’anonymat, mais leur point de vue mérite d’être versé au débat.

 

 

« C’est une situation qui fait l’objet de beaucoup de commentaires actuellement dans les rangs du PDCI-RDA, et qui met au grand jour ce qu’on pourrait qualifier de manque de loyauté et de sincérité du Secrétaire exécutif du PDCI-RDA, Maurice Kacou Guikahué vis-à-vis du Président Henri Konan Bédié.

 

En effet, au lendemain de la rencontre Bédié-Ouattara au Palais présidentiel, sanctionnée par un communiqué conjoint, lequel annonçait que « le principe de la création d’un parti unifié dénommé RHDP avait été adopté », M. Guikahué n’a pas jugé utile de produire une déclaration pour saluer cet acte de haute portée politique, comme l’a fait le Président Guillaume Soro et toute la classe politique.
Cela était d’autant plus nécessaire qu’au niveau du PDCI-RDA en particulier, des voix commençaient déjà à se faire entendre au sortir de la rencontre au sommet Bédié – Ouattara, estimant que le Président du PDCI-RDA n’aurait jamais dû se prêter à un tel jeu.

 

Les réseaux sociaux et la presse étaient en ébullition pour fustiger l’acte du Président Bédié mais M. Guikahué n’a pas bronché.
Le 16 avril dernier, « l’Accord politique pour la création du RHDP » est signé par Bédié, la tension montre d’un cran au PDCI-RDA. Tant sur les réseaux sociaux qu’au siège du parti où l’on assiste à des manifestations d’humeur,  et à des attaques ciblées, et pire à des injures graves contre le président du PDCI-RDA. Trois jours vont s’écouler sans que M. Guikahué ne bouge pour voler au secours du Président Bédié. Le Président du PDCI-RDA est obligé de prendre lui-même sa propre défense en convoquant des journalistes à Daoukro pour clarifier la situation. Et c’est seulement après cet éclairci, et sans doute heureux d’entendre le patron du PDCI-RDA déclarer que le PDCI-RDA ne sera pas dissout, que M. Guikahué se résout à faire une déclaration au nom du Secrétariat exécutif.

 

Pis, après que le Président Bédié ait ( sic ) signé l’Accord politique, des membres du Secrétariat exécutif auraient, au cours d’une réunion, invité le Secrétariat à faire une réunion pour condamner les attaques des jeunes du parti contre le Président Bédié. Mais cette initiative n’a pu prospérer à cause de certains lieutenants de M. Guikahué au sein du Secrétariat exécutif.
Lui-même, M. Guikahué n’a jamais condamné le caractère excessif de certains propos dont le Président Bédié était la cible. Aujourd’hui le calme est revenu au PDCI-RDA parce que le Président Bédié lui-même est monté au créneau pour se défendre.  Là où la loyauté invitait celui qui s’affiche désormais comme le « micro de Bédié » à se faire entendre pour expliquer les positions du Président Bédié et à les défendre. L’on se rend compte que lorsqu’il s’agit du RHDP, le micro autoproclamé du Président Bédié se débranche par un mécanisme automatique, et lorsqu’il s’agit de défendre sa propre vision des choses, il se remet de service.

 

Au demeurant, M. Guikahué déclarait le 10 mars dernier à Yamoussoukro que concernant l’alternance, il y aurait bel et bien eu accord entre les Présidents Bédié et Ouattara. Mieux qu’il y aurait un témoin. Et que le moment venu, le Président Bédié en parlerait. Justement le Président du PDCI-RDA a commencé à parler. Et sur la question de l’alternance, voici ce qu’il dit : « un candidat PDCI à l’élection présidentielle de 2020 en souhaitant l’appui de ses alliés, compte tenu des sacrifices qu’il a a consenti pour les uns en 2010 et 2015, mais cela est en discussion avec les alliés ». Le Président Bédié lui-même ne parle pas de deal, d’accord sur l’alternance. Parce que quand il y a accord, on ne négocie plus avec ses alliés sur le principe de l’alternance au profit du PDCI-RDA. C’est plutôt un sujet en discussion, et le président du PDCI-RDA espère que ses alliés suivront. D’où vient-il que M. Guikahué affirme en public au cours d’un meeting qu’il y aurait eu accord entre les Présidents Bédié et Ouattara au sujet de l’alternance. Des deux choses l’une, soit il veut être plus royaliste que le roi, soit il veut  mettre le roi mal à l’aise ».

 

 

Source : http://www.afrikipresse.fr

 

Afriki Presse

 

 

A lire aussi:

 

La chronique du blédard : Juste avant la grève

 

La chronique du blédard : Du Qatar, du football et du rôle attendu de l’investisseur du Golfe

 

SENEGAL – LA FIEVRE DE LASSA : Pourquoi n’en parle-t-on pas au Sénégal ?

Commentaires