CÔTE D’IVOIRE – Plateau : Fabrice Sawegnon dit ne craindre personne et qu’il ne sera pas essoufflé

Fabrice Sawegnon, candidat aux élections municipales au Plateau, a participé Samedi 14 avril 2018, à une activité sportive organisée en faveur des femmes.

 

 

Parties du Cercle des rails au Plateau, les femmes, habillées en tenue de sport se sont rendues sur le terrain du camp Galieni pour des séances de dégraissage et  d’étirements. Fabrice Sawegnon a expliqué cette activité par le fait que l’humain est au centre de ses actions : « Je suis au Plateau parce que je considère qu’on doit rattraper ce qu’on a raté avec l’homme. Et reprendre en main l’épanouissement de la population. Le sport c’est la vie,  c’est la santé ».

 

Interrogé  sur le report des dates des élections locales,  le candidat a fait savoir qu’à priori, les municipales n’ont pas été reportées. Selon lui, la durée des mandats des élus a juste été prolongée.
« Nous attendons les dates. Financièrement, ne vous inquiétez pas pour moi.  Je ne serai pas essoufflé.  Physiquement, je suis prêt.  En terme d’organisation aussi. Je veux être un maire proche des populations, un maire qui incarne des valeurs humaines fortes », a-t-il dit.

 

Il a ajouté qu’il sait qu’il y aura  plusieurs candidats mais, selon lui, ceux qui connaissent son parcours et son histoire, savent qu’il ne craint personne.
« On m’appelle ici Kirikou,  petit marteau casse gros cailloux. Je ne suis pas un homme qui aime quand on l’adule,  qui veut qu’on le mette au centre des choses. Je n’ai pas envie d’être en dehors de mes amis du Plateau », a-t-il lancé.

 

HG

 

 

Source : http://www.afrikipresse.fr

 

Afriki Presse

 

 

A lire aussi:

 

CÔTE D’IVOIRE – Sénatoriales 2018 : fin de campagne sous contestation de l’opposition

 

CÔTE D’IVOIRE – Sénatoriales 2018 : désaccord Pdci-Rdr dans 8 zones, Silué Kagnon coopté à Korhogo

 

CÔTE D’IVOIRE – Meurtre du petit Bouba : les larmes de Dominique Ouattara – Côte d’Ivoire

Commentaires