GUINEE – Dalein réplique à Kouyaté : ‘’avec ou sans budget de chef de file de l’opposition, j’apporte mon soutien aux victimes’’

 

 

Cellou Dalein Diallo n’a pas tardé à réagir à la sortie mercredi à Lansana Kouyaté, président du parti de l’Espoir pour le développement national (PEDN) sur la radio Espace fm qui lui a demandé de renoncer à son budget de chef de l’opposition pendant une année pour indemniser les victimes des violences politiques.

Pour leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) qui était face à la presse au QG de son parti, « son seul soutien ne permet pas de résoudre ce problème ».

 

« L’indemnisation des victimes des violences politiques n’a pas qu’un volet matériel et financier, c’est aussi un soutien moral. Lorsque l’Etat qui est chargé de la protection des citoyens, constate qu’il a failli à sa mission, qu’il n’a pas pu assurer la sécurité du citoyen notamment dans les manifestations pacifiques, décide de soulager des victimes, ce n’est pas le montant qui est important, ça signifie que celui qui a la responsabilité d’assurer la sécurité du citoyen a failli à sa mission quel que soit le motif, vient quand même exprimer sa compassion à la famille et lui apporter quelque chose, c’est le sens de cette indemnisation », déclare le chef de l’opposition au terme d’une réunion avec ses pairs de l’opposition. Ajoutant que malgré ses maigres moyens, il vient en aide aux victimes des violences politiques.

 

« En ce qui concerne le président de l’UFDG, les militants savent que sans le budget de chef de file, j’ai fait ce que je peux, la preuve, lorsqu’on avait accordé des frais de réparation de nos domiciles qui avaient été attaqués en septembre 2009, le fonds que j’ai reçu, je l’ai mis à la disposition d’une ONG qui assistait des victimes, et je suis toujours au chevet des gens, pour essayer d’apporter ce que je peux. Ce n’est pas pour rien que la confiance entre le leader de l’UFDG et sa base est constante malgré les tentatives de déstabilisation. Avec ou sans budget de chef de file de l’opposition je fais le maximum de ce que je peux pour apporter mon soutien, ma compassion à ceux qui sont victimes, ce qui a été demandé à l’Etat, c’est en tant qu’Etat, le président de la République doit être le président de tous les Guinéens. L’Etat a failli à sa mission de protéger les citoyens, il montre sa solidarité envers les victimes en posant cet acte. Mon assistance financière personnelle ne résout pas ce problème. Je le fais avec mes maigres moyens et tout ce que je reçois, les familles le savent », insiste-t-il.

 

Depuis 2011, plusieurs Guinéens qui ont été victimes de pillages lors des manifestations de l’opposition attendent des indemnisations de l’Etat. En octobre 2016, les acteurs politiques avaient signé un accord dans lequel cette indemnisation avait été prévue. Mais depuis, rien…

 

Thierno Sadou Diallo

 

 

Source : http://www.mediaguinee.net

 

 Media Guinée.Com (Guinée)

 

 

A lire aussi:

 

GUINEE – Cellou Dalein Diallo aux obsèques des 4 militants tués : ‘’continuons la lutte, bientôt la fin !’’

 

GUINEE – Ousmane Gaoual Diallo : ‘’si faire des photos avec quelqu’un est un crime, nous le revendiquons’’

 

GUINEE – La CNTG va-t-elle demander une augmentation de salaire des fonctionnaires ? ‘’Cela va de soi’’ (Ahmadou Diallo)

Commentaires