BENIN – Rosine Soglo: « même après ma mort, je tourmenterai celui qui tenterait de m’arracher la RB »

La salle de conférence de « Majestic » de Cadjèhoun a servi de lieu de rencontre ce Jeudi 17 Mai 2018 du couple Soglo avec les militants et sympathisants du parti de la Renaissance du Bénin. Cette sortie politique a permis à Nicéphore Soglo et à Rosine Soglo d’affirmer devant leurs militants qui ont fait massivement le déplacement de Cotonou l’appartenance du parti de la Renaissance du Bénin à la famille Soglo.

 

Rosine Vieyra Soglo le 17 mai 2018 à une conférence de presse à Cotonou – Bénin

 

Face aux responsables des différentes structures de base et des personnalités politiques venues en soutien au couple Soglo, le président d’honneur du parti de la renaissance du Bénin et la présidente fondatrice Rosine Vieyra Soglo ont martelé qu’il défendront la propriété de leur formation politique jusqu’au bout.

 

Pour l’ex première dame du Bénin et présidente fondatrice du parti de la Renaissance du Bénin, Rosine Vieyra Soglo, rien, ni personne ne pourra lui arracher son parti politique. Dans un excès de colère, la dame de fer lance en langue « fongbé »: « Même après ma mort, je tourmenterai celui qui tenterait de m’arracher la RB» .

 

Pour elle, le combat que mène le camp Zinzindohoué pour déstabiliser le parti de la Renaissance du Bénin est un combat perdu d’avance. Madame Rosine Soglo en veut pour preuve une première tentative orchestrée sous le régime du feu général Mathieu Kérékou et qui s’est soldée par un échec à la défense d’un jeune avocat brillant, Me Abraham Zinzindohoué qui est devenu dès lors l’avocat du parti et du couple Soglo. C’est encore ce dernier qui s’arroge aujourd’hui en complicité avec certains cadres du parti pour arracher les attributs de la RB.

 

Un nouveau combat que la doyenne d’âge de l’Assemblée nationale entend mener même au delà de son séjour terrestre. « De mon temps, quand j’ai créé la RB, je n’ai jamais vu Abraham Zinzindohoué comme membre fondateur, je ne le connaissais pas » a t-elle martelé pour signifier son indignation.

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

 

A lire aussi:

 

BENIN – Victor Topanou : « qu’on mette le ravip dans les tiroirs et qu’on en parle plus »

 

BENIN – Candide Azannaï : « On ne peut pas confier nos poulaillers à des loups »

 

BENIN – Sylvain Akindes: « le véritable désert de compétence est à la tête de l’Etat… »

Commentaires