BURKINA – Ouagadougou: un policier de l’UIP-PN tué par des individus armés non identifiés

Dans la nuit du 23 au 24 mai 2018, des individus armés non identifiés ont ouvert le feu sur un élément de l’Unité d’intervention polyvalente de la police nationale (UIP-PN). Au cours des échanges de tirs, l’assistant de police, Stéphane Tiémtoré a été grièvement atteint. Évacue dans un centre médical, il succombera à ses blessures.

 

 

Selon le communiqué de la police nationale,  des individus armés non identifiés ont ouvert le feu sur l’élément de l’UIP-PN. Et au cours des échanges de tirs « qui ont eu lieu dans les encablures de la Zone d’activités diverses (ZAD) aux environs de 23 heures, l’assistant de police, Stéphane Tiémtoré a grièvement touché l’un des suspects avant d’être à son tour atteint » Evacué dans un centre médical, l’assistant de police, a succombé à ses blessures au cours de la nuit.

La police nationale a informé qu’un ratissage a été mené dans la zone en vue de retrouver les auteurs de cette attaque. Au-delà de ce ratissage, une information judiciaire a été ouverte.

 

Mais bien avant la diffusion de ce communiqué officiel, la police a informé que l’un des assaillants touché par balle a été emporté par moto par ses complices. Dans cette optique, elle a lancé un appel aux populations. « Si vous croisez des individus transportant un blessé apparemment touché par balle (la personne saignera abondamment), des individus qui cherchent des soins pour ce type de blessure, ou encore un individu blessé par balle abandonné quelque part, informez immédiatement les forces de défense et de sécurité aux numéros verts suivants: 17, 1010, 16 et le numéro 73769288 ».

 

PAR LA RÉDACTION

 

 

Source: http://www.fasozine.com

 

Fasozine (Burkina Faso)

 

 

 

A lire aussi:

 

BURKINA – Opération à Ragnongo: Abdoulaye Sawadogo «Abdallah», cerveau présumé des terroristes

 

BURKINA – Passage à la nouvelle Constitution: l’Opposition politique opte pour le référendum

 

BURKINA – Procès putsch manqué : Paul Ouangrawa s’inquiète d’un affrontement entre pro accusés et pro victimes

Commentaires