FOOTBAL – SENEGAL : En route vers Russie 2018 : Sadio Mané, le « Lion » du jour !

Deuxième meilleur joueur africain en 2017 et ayant pris une dimension extraordinaire cette saison, Sadio Mané est devenu un joueur de classe mondiale à Liverpool. Un aura qui le suivra durant le Mondial, car bien évidemment, la rançon de son succès fera que toutes ses prestations seront scrutées, quitte à faire de lui le bouc-émissaire en cas d’échec. Mais Sadio a les épaules larges et l’a bien prouvé, à moult reprises. Il est notre « LION » du jour, la rubrique quotidienne dédiée aux internationaux qui défendrons nos couleurs en Russie.

 

 

Formé à l’académie Génération Foot, filiale au Sénégal du club français de Metz, Sadio rallie l’hexagone et joue pendant deux saisons avec les pensionnaires du stade Saint-Symphorien. En 75 matches, le natif de Bambaly n’inscrit « que » 2 buts. Inconnu à l’époque, la Ligue française se permet même de se tromper sur son nom, inscrivant un certain K. Nsor, lorsque Sadio marque son premier but avec Metz, un soir de 4 mai 2012 (voir l’image en dessous).

 

Mais s’il ne marque pas les esprits lors de son passage à Metz, l’ailier tape à l’œil des recruteurs de Salzbourg et rejoint le club autrichien durant l’été 2012. Avec le Red Bull, Sadio explose et montre toute l’étendue de son talent. En deux saisons, il marque 45 buts. Son total le plus élevé avec un club.

 

En 2016, le prodige rejoint l’exigeante Premier League en signant à Southampton. 75 matches et 25 buts plus tard, avec à la clef des prestations de haute volée, Mané signe, en juin 2016, à Liverpool pour la somme de 23,58 milliards Fcfa. En deux saisons avec les Scousers, Sadio Mané a inscrit 35 buts, et rend Red dingues les supporters de Liverpool.

 

 

 

Forces et faiblesses : Sadio, un fer de lance !

 

Vif, rapide, percutant et très technique, l’ailier sénégalais est un cauchemar pour les défenses. Capable de marquer et de délivrer des passes décisives, il est le prototype parfait de l’ailier moderne. Sa principale force, qui se trouve être très importante, est sa capacité à faire bouger  les défenses et casser les lignes par ses courses incessantes et son coup de rein dévastateur. En sélection, il est le fer de lance de l’équipe, la grande star, malgré sa modestie.

 

Cependant, des questions peuvent être posées sur sa capacité à gérer une forte pression. Même s’il le fait bien en club, force est de constater qu’il est mieux entouré à Liverpool qu’en sélection. Avec les Lions, Sadio est obligé d’assumer son statut de leader et devient souvent le dépositaire du jeu.

Un rôle qu’il ne lui réussit pas toujours, comme lors des quarts de finale de la CAN face au Cameroun, où après un match moyen, il rate le penalty qui élimine le Sénégal. Mais revanchard, notre Lion se rattrape bien en participant à la campagne qualificative au Mondial Russe.

 

Désormais considéré comme l’un des meilleurs joueurs de la planète, il sera l’atout majeur d’une équipe sénégalaise prometteuse et pleine d’espoir. Après la génération Diouf et cie, qui ont trusté les sommets, les sénégalais ont placé tout leur espoir sur la dernière génération, celle de Mané et cie.

 

Reste désormais à Aliou Cissé, de le faire évoluer dans un dispositif qui, non seulement tirera le meilleur des autres Lions, mais aussi permettra à notre fer de lance de s’épanouir pleinement, pour mené le Sénégal vers des sommets jamais atteints.

 

 

Source : http://www.senenews.com

 

Senenews (Sénégal)

 

 

A lire aussi:

 

Tour cycliste du Bénin : le Burkina sur la plus haute marche du podium

 

Open de Côte d’Ivoire : plus de 200 golfeurs de 30 pays à Abidjan pour la 20ème édition

 

BURKINA – Défaite des Etalons au Tipa 2018 : les explications du président de la Fédération burkinabè de pétanque, Macaire Kaboré

Commentaires