GABON – GOC : Les chantiers de Patrichi Christian Tanasa

Prenant officiellement ses fonctions, le 17 mai à Libreville, le nouveau directeur général de Gabon Oil Company (GOC) a décliné ses chantiers à la tête de la société. On note : une meilleure maitrise de la chaîne de valeurs des hydrocarbures (de l’amont à l’aval) et l’augmentation de la part gabonaise dans la chaine.

 

Passation de charges entre Patrichi Christian Tanasa (à gauche) et Arnaud Engandji, devant le président du Conseil d’administration de GOC, Serge Mickoto, le 17 mai 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

Nommé une semaine plus tôt en conseil des ministres, le nouvel administrateur-directeur de Gabon Oil Company (GOC) a officiellement pris ses fonctions, le 17 mai à Libreville. A la faveur de la cérémonie de passation de charges avec son prédécesseur, Patrichi Christian Tanasa a décliné ses objectifs la tête de la société nationale des hydrocarbures. Notamment dans les activités amont et aval du secteur pétrolier.

«Aujourd’hui il y a de nombreux défis à relever. Lorsqu’on regarde GOC, il y a l’activité amont et aval. La plupart des champs dans lesquels GOC était engagée, constituaient le centre des coûts. Alors que l’objectif est d’optimiser les revenus de la République. En ce qui concerne Remboué et Mboumba, il va falloir envisager une stratégie nous permettant de capter des marges. Et donc, de ne plus supporter aucun coût supplémentaire», a expliqué Patrichi Christian Tanasa.

 

Moments de la cérémonie. © Gabonreview

 

En amont, la stratégie de GOC sera de maximiser les possibilités d’entrer dans le capital des entreprises. Ou encore, permettre à l’Etat de le faire via les participations. «Comme vous le savez, l’Etat a décidé de transférer ses participations à GOC. Il conviendra très rapidement de rendre cette mesure effective. Avec toutes ces potentialités qui s’offrent, GOC pourrait développer un politique commerciale plus agressive, et pouvoir entrer dans le capital des entreprises et dans le non-opéré», a détaillé l’ancien conseiller spécial du président de la République en charge des questions de l’Industrie, des Mines et des Hydrocarbures.

 

S’agissant de l’aval pétrolier, Patrichi Tanasa a évoqué le rôle majeur de Gabon Oil Marketing (GOM), l’entreprise qui assure désormais la distribution et l’approvisionnement du marché national. «A travers ses filiales, GOM a décidé de diversifier ses activités et aller jusqu’à la distribution. Car il est vrai que les questions de stocks et de capacité de stockage nous interpellent au plus haut point», a-t-il souligné.

 

Grosso modo, il s’agit de mieux maitriser la chaîne de valeurs des hydrocarbures (de l’amont à l’aval) et accroître ainsi la part gabonaise dans la chaine ; renforcer la présence de l’Etat dans la gestion des participations dans le secteur des hydrocarbures ; et, piloter les enjeux stratégiques du Groupe Gabon Oil. Le nouveau patron de GOC n’a pas manqué de féliciter son prédécesseur pour le travail accompli en trois ans à la tête de la société. «De gros efforts ont été faits par Arnauld Engandji. Et je profite de l’occasion pour le féliciter du travail abattu. Car GOC part de très loin», a conclu Patrichi Tanasa, dont le prédécesseur a été a nommé ministre du Travail.

 

Par 

 

 

Source: gabonreview.com

 

Gabonreview.com (Gabon)

 

 

 

A lire aussi:

 

AFRIQUE – Les banques marocaines en force dans l’African Banker Awards 2018

 

CONGO – Finances : Le président Denis Sassou N’Guesso s’est entretenu avec Guo Ningning

 

MAROC : Et de 4 pour l’African Entrepreneurship Award

 

EMPLOI : L’Afrique forme-t-elle trop de philosophes, sociologues, chômeurs en puissance, mais pas assez d’ingénieurs ?

Commentaires