Harcèlements sexuels : le Prix Nobel de Littérature ne sera pas décerné cette année

Suite à des scandales de harcèlements sexuels qui secouent l’Académie Suédoise, le Prix Nobel de Littérature ne sera pas décerné en 2018

 

 

Le prix Nobel de Littérature ne sera pas décerné cette année. En effet, suite aux nombreux scandales de harcèlements sexuels constatés dans le monde politique et culturel, l’Académie Suédoise, chargée d’octroyer le Prix Nobel de Littérature, a décidé de reporter ce grand événement cette année.

 

Dans un communiqué publié sur la page officielle du site, l’Académie précise que le Prix Nobel de Littérature sera annoncé en 2019. Dans le communiqué, l’Académie Suédoise déplore le manque de confiance dont souffre l’institution. « Nous avons jugé nécessaire de prendre du temps pour regagner la confiance du public envers l’Académie avant que le prochain lauréat ne soit annoncé », a écrit Anders Olsson, secrétaire intérimaire de l’Académie.

 

Dans son communiqué, il n’a mentionné en aucun moment les scandales de harcèlements sexuels qui secouent l’institution. Toutefois, dans la presse, on affirme que cette décision s’explique par les récents scandales sexuels qui ont entaché l’image de l’Académie. Une thèse crédible compte tenu d’un communiqué publié le 28 avril dernier.

 

« L’Académie Suédoise condamne fermement le harcèlement et l’agression sexuels »

 

Dans ce communiqué, l’Académie révélait qu’une enquête était en cours pour des faits de harcèlements sexuels dont ont été victimes 18 femmes. Parmi les personnalités visées par cette enquête, figure le directeur de l’événement Kulturplats. L’Académie avait aussi révélé qu’aucun membre n’avait été informé de cette affaire.

 

« L’Académie Suédoise condamne fermement le harcèlement et l’agression sexuels où qu’ils se produisent » soulignait l’Académie dans son communiqué du 28 avril 2018. La décision a suscité des réactions dans le monde de la culture. Carl-Henrik Heldin, président de la Fondation du Nobel et Peter Englund, membre de l’académie, ont soutenu cette décision.

 

Par Cheikh DIENG

 

 

Source: http://lecourrier-du-soir.com

 

Le Courrier du Soir (France)

 

 

 

A lire aussi:

 

DIPLOMATIE – Rupture des liens diplomatiques entre le Maroc et l’Iran : lequel des deux Etats est le menteur ?

 

ESPAGNE – Municipales 2019 : Manuel Valls vise la mairie de Barcelone et demande une liste unique

 

Commentaires