CÔTE D’IVOIRE – Michel Camdessus, à Yamoussoukro : « Quelles que soient les séductions de ce monde bien artificiel, résistez »

Michel Camdessus, l’ex-directeur Général du Fond Monétaire International (FMI) et gouverneur honoraire de la banque de France, est en Côte d’Ivoire, pour une série de conférences.

 

 

Il était le jeudi 31 mai, l’hôte des organisations de jeunesses et des  étudiants de l’Institut National Polytechnique-FHB de Yamoussoukro. À l’initiative  de  Sidi Tiémoko Touré, ministre de la Promotion de la jeunesse, de l’emploi des  jeunes et  du Service  civique, M. Michel Camdessus a  animé une conférence, au grand amphithéâtre de cet institut, INP-HB centre sur le thème : « Défis de l’émergence pour la jeunesse africaine ». en présence d’un parterre de personnalités, au nombre desquelles, le vice-président Daniel Kablan Duncan, les ministres Kandia Camara, Sidi Touré, Abdrahamane Cissé, le gouverneur Augustin Thiam…

 

Dans son exposé introductif, l’ex-banquier international a révélé une étude démographique et les hyper tendances qui influenceront l’économie mondiale, à l’horizon 2050. Selon lui, dans cette grande marche de l’histoire de l’humanité, l’Afrique sera le continent avec lequel Il faudra compter, car elle présente assez d’opportunités.

Il a indiqué que la population actuelle doublera qu’en 2050 et que  la population africaine sera de 2, 5 milliards de personnes. Pour la   Côte d’Ivoire, le nombre d’habitants passera à 50 millions. Pendant ce temps, l’Europe aura vieilli, et ne comptera qu’environ 900 millions d’habitants en 2050 et 650 millions en 2100. À cette période aussi, l’on enregistrera une percée économique fulgurante des économies émergentes . À cet effet, il a indiqué les indicateurs de cette croissance, qu’il a qualifiés de tendances lourdes, d’hyper tendances, notamment l’urbanisation galopante, l’explosion des classes moyennes  et une progression fulgurante de la technologie. Toutefois, il faudra, a-t-il noté, s’attendre à des catastrophe ou calamités,à savoir, la finitude des ressources naturelles , les problèmes d’eau, de terres cultivables, de minerais et de l’énergie . Les changements climatiques ne seront pas en reste. Ainsi que les dangers du délire de trans-humanité et les dangers de l’utilisation militaire de cette formidable technologie par des « mains irresponsables » qui pourraient fabriquer des robots tueurs. Il a expliqué qu’ il n’y a pas avoir peur de cet état de fait.  Bien au contraire, a-t-il ajouté, cette situation représente des opportunités pour l’Afrique et des jeunes étudiants qui auront la responsabilité de ce monde.  Car, a poursuivi le gouverneur honoraire de la Banque de France, les glissements technologiques auront abouti à une gouvernance mondiale multipolaire, parce que le G7 est en train de perdre sa  légitimité et l’Europe sera marginalisée. Naîtra donc de nouveau partenariats. Pour lui, l’Europe, la Chine, l’Inde, et l’Afrique devront s’asseoir à une même table pour prendre des décisions. Mais pour que cela soit effectif, la jeunesse africaine devra relever le défi de la formation, définir de nouveaux modèles économiques vu que les présents sont désuets. La jeunesse doit cultiver la fraternité et le monde sera meilleur. Michel Camdessus a exhorté les jeunes à développer une fraternité vraie. Mais aussi, à   opérer un changement profond des cultures actuelles.

 

« Nous ne devons pas avoir peur. Pour atteindre cette vision, il faut éradiquer la pauvreté. Il nous faut changer de culture pour placer l’intérêt de la nation au-dessus de tout. Adopter des attitudes responsables. Il s’agit de changer de cultures pour adopter un comportement nouveau. Je vous le dis les yeux dans les yeux, résistez aux sortilèges ! Ne vous laissez pas enfumer par la cupidité et autres   tentations. Ne vous vendez pas pour un plat de lentilles ! Vous valez beaucoup  plus que des lentilles ! L’Afrique est le continent de la jeunesse du monde. Quelles   que soient les séductions de ce monde, sachez que c’est un monde qui est envahi par une contre-culture qui rebouche nos pays. Laissez s’épanouir en vous les valeurs que vous portez ; ces valeurs immémoriales que vous portez en pour le monde   et dans le monde,  ces valeurs qui font de l’Afrique le réservoir spirituel de l’humanité. Partagez vos valeurs de convivialité et de fraternité avec la jeunesse du monde. Il y a un rendez-vous avec l’histoire. N’ayez pas peur. Vous y êtes préparés en tant qu’étudiants », a-t-il conseillé.  «  Vous devez résister aux sortilèges que vous déversent chaque jour  les chaînes de télés étrangères. Vous êtes plus que des consommateurs.(…)  L’Afrique est le continent de la jeunesse du monde. Vous en portez les couleurs de la dynamique. Et l’espérance portée vers le mieux possible. Quelles que soient les séductions de ce monde bien artificiel, résistez », a-t-il insisté.

 

Il a salué aussi le concept de l’ivoirien nouveau développé par le chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara.

 

Harry Diallo, à Yamoussoukro

 

 

Source : http://www.afrikipresse.fr

 

Afriki Presse

 

 

A lire aussi:

 

CÔTE D’IVOIRE – Sila 2018 : Serge Bilé remporte le Grand Prix Bernard Dadié

 

CÔTE D’IVOIRE – Vida, fan de Bebi Philippe et Josey, promet de ne pas arrêter de chanter si : voici son histoire

 

CÔTE D’IVOIRE : des journalistes réclament plus de liberté pour la presse

Commentaires