TOGO : Entre appels à mobilisation et exaspération du peuple, le test ultime de l’opposition

Les 6, 7 et 9 juin prochain, la coalition des partis d’oppositions du Togo a prévu une « grande mobilisation » à travers tout le pays pour marcher pacifiquement. Un appel à mobilisation qui sonne comme l’ultime test de l’opposition en panne de stratégie de lutte.

 

Tikpi Atchadam, président du PNP au Togo, membre de la coalition des 14 partis d’opposition

 

Tikpi Atchadam , le leader du PNP a lancé lundi un appel aux togolais de sortir cette fois massivement pour une mobilisation record.« Le pouvoir minoritaire doit sentir la mobilisation pré-marche comme le grondement de l’ouragan. Toutes les localités doivent être debout », a indiqué l’opposant togolais dans un audio qui circule sur les réseaux sociaux. Il appelle les forces vives du pays à tous se joindre à la mobilisation.

« Au stade actuel de la lutte, le travail visant à desserrer l’étau des villes assiégées Mango, Bafilo et Sokodé et autour de certains quartiers de Lomé, exige une intensification de la mobilisation notamment dans les localités autres que celles citées ci-dessus. C’est seulement de cette façon que nous parviendrons à réaliser le record de tous les records qui nous conduira à la victoire finale », a insisté Atchadam. Un appel a la mobilisation contre le pouvoir du président Faure Gnassingbé qui est loin d’être inédit car, à plusieurs reprise déjà, l’opposition à tenté de manifester depuis « l’échec » des pourparlers, mais les forces de l’ordre étaient présentes partout où étaient prévues les manifs, l’événement ayant été interdit par les autorités.

 

D’un autre côté, il faut aussi noter que les appels à mobilisation de ces derniers temps semblent être de moins en moins entendus par une population qui, à force de manifester semble en avoir marre de ne pas se faire entendre par une classe politique qui parait comme avoir des visions différentes de celles du peuple ; sinon, comment comprendre cette stagnation du fameux « dialogue inter-togolais » pourtant tant espéré ?

 

Ce nouvel appel de l’opposition est un test pour évaluer si la capacité de persuasion et les arguments des opposants continuent de faire effet ou si la mobilisation à laquelle on a assisté depuis plusieurs semaines après cette fameuse journée du 19 août 2017, commence à s’affaiblir, faute d’avancée ou de nouvelles stratégies de lutte. Dans tous les cas, Faure Gnassingbé est encore le président de la république du Togo et il ne serait pas étonnant que ce dernier tente de briguer la prochaine mandature.

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

 

A lire aussi:

 

BENIN : Sadikou Alao contredit Talon sur la question de détenus politiques

 

BENIN – Victor Topanou : « qu’on mette le ravip dans les tiroirs et qu’on en parle plus »

 

BENIN – Candide Azannaï : « On ne peut pas confier nos poulaillers à des loups »

 

BENIN – Sylvain Akindes: « le véritable désert de compétence est à la tête de l’Etat… »

Commentaires