BENIN: Comment Issa Salifou confirme tout le mal qui est dit des politiciens

Par le canal de la chaîne de télévision CANAL 3 BÉNIN, le président du groupe parlementaire “La Voix du Peuple” a exprimé son indignation à propos des déclarations tenues par son collègue Guy Mitokpè sur les installations de la radio “Soleil fm”. Des propos du député Issa Salifou qui dénotent d’une position ambigüe et contradictoire.

 

Issa Salifou Saley – député à l’Assemblée nationale

 

Après être pris à son collègue et à la radio qui lui a tendu son micro, l’honorable Issa Salifou dit “Saley” a tenté de justifier son vote favorable pour la révision de la constitution. Dans ses explications, le représentant des populations de la première circonscription électorale a fait savoir que le contexte actuel ne lui permet pas d’émettre un vote négatif. Pour lui, l’urgence aujourd’hui est au renouvellement du mandat et il lui faut aller à la source pour négocier avec son électorat. “…En politique, quand vous ne savez pas où vous allez, il faut savoir d’où vous venez. Je suis un élu de l’Alliance Soleil. Je n’ai pas changé de camp. Je suis resté député de l’Alliance Soleil et mon président est Sacca Lafia.” a expliqué Issa Salifou Saley.

 

En d’autre terme, l’honorable Issa Salifou estime que son appartenance au bloc de la minorité parlementaire est un égarement. Il  lui fallait donc  revenir sur ses pas pour garantir le renouvellement de son mandat.

 

Mais le paradoxe, le député de Malanville  affirme par ailleurs  qu’il demeure toujours membre de la minorité parlementaire. “Je suis toujours de la minorité parlementaire. Mieux, je suis encore président de groupe parlementaire.”, avait laissé entendre le député lors de cet entretien téléphonique. Des déclarations qui confortent ceux qui estiment que les politiciens béninois n’ont de conviction que leur intérêt personnel. L’intérêt général et la République viennent en seconde position.

Ce qu’il faut aussi retenir de cette série de déclaration, c’est que le représentant du peuple à l’Assemblée nationale assure sa mission constitutionnelle selon les intérêts du moment. “…Nous sommes en fin de mandat et je dois retrouver ma famille politique pour discuter de comment je dois revenir au parlement. Aujourd’hui, il est question de retourner devant le peuple pour un bilan et puis de retourner peut être encore demander leur confiance pour revenir au parlement. Donc c’est tout à fait normal que je reprenne langue avec le président Sacca Lafia pour qu’on voit les voies et moyens de notre prochaine coopération sur le terrain”, a laissé entendre l’honorable Issa Salifou.

 

L’autre chose qui sort un peu de l’entendement pour un profane de la chose politique, c’est la magie par laquelle le premier responsable d’un groupe, garant de l’idéologie du groupe prend le contre-pied du mouvement du groupe, s’associe aux adversaires mais martèle en même temps qu’il est l’un des leurs.

 

En somme, un argumentaire qui fait froid au dos et prouve à dessein que la position de l’honorable Issa Salifou ressemble un peu à celle d’un général d’armée qui s’associe à la troupe de l’adversaire contre son propre camp et qui au terme du combat vient affirmer: “Je suis toujours avec vous, la preuve, je suis toujours à la tête de la troupe”. Logique politique? …

 

En tout cas, les événements politiques  de ces derniers moments constituent une confirmation que le Bénin n’a  autre problème pour son développement que la politique et les hommes politiques. Le jour où une réforme permettrait de faire revenir la politique à sa vocation originelle (l’intérêt général) par la réduction drastique des avantages accordés à ce secteur, celui-ci va se dépeupler du trop plein de gens qui s’y engouffrent  à la recherche des voies de facilités.

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

 

A lire aussi:

 

BENIN : Victor Topanou dépassé par la faillite morale du gouvernement et du BMP (audio)

 

BENIN: Les 10 raisons pour ne pas réviser la constitution selon Joseph Djogbénou (Retro)

 

BENIN – Rupture en Marche: Issa Salifou et Atao Hinnouho désormais dans la “sauce”

Commentaires