BENIN – Augmentation en vue des cautions pour les élections: la colère noire de Nourou-Dine Saka Saley

Pour être désormais candidat au Bénin, il faudra dépenser toute sa fortune. C’est du moins ce que laisse entrevoir la proposition de loi portant modification du code électoral adoptée ce mardi 07 Août 2018 par la Commission des lois. En attendant la position de la plénière et celle de la Cour constitutionnelle sur cette nouvelle donne, des voix s’élèvent déjà pour dénoncer l’augmentation exponentielle en vue des cautions pour être candidat au Bénin.

 

Nourou-Dine Saka Saley, Juriste

 

En effet, selon ladite proposition de loi, la caution pour les législatives  passe désormais de 8,3millions à 200 millions. S’agissant de la présidentielle, la caution passe de 15 millions à 250 millions. Dans un post sur sa page Facebook, le juriste Nourou-Dine Saka Saley exprime sa désapprobation contre ces propositions «…tendant à instaurer une politique censitaire et exclusive, et donc une invitation à la corruption électorale dans notre pays, devient un impératif de salubrité publique pour la postérité». «250 millions pour être candidat à la présidentielle n’est pas assez dissuasif. Montez s’il vous plait à 50 milliards. 200 millions pour une liste aux législatives, n’est pas assez effrayant, montez à 50 milliards par candidature», ironise-t-il.

L’autre proposition qui fâche Nourou-Dine Saka Saley est celle relative à la perte de statut d’ancien président dès que l’intéressé est candidat à une autre élection. «Il faut étendre à tout ancien Président d’institution dès qu’il est candidat», préconise-t-il.

 

S’opposer avec force et détermination à ce diktat de la majorité parlementaire qui se matérialise par des dispositions indécentes et tendant à instaurer une politique censitaire et exclusive, et donc une invitation à la corruption électorale dans notre pays, devient un impératif de salubrité publique pour la postérité.

-250 millions pour être candidat au à la présidentielle n’est pas assez dissuasif. montez s’il vous plait à 50 milliards..

– 200 millions pour une liste aux législatives, n’est pas assez effrayant, montez à 50 milliards par candidature.

– Faire perdre à un ancien Président de la République son statut, parce que candidat, et même pas parce qu’élu, n’est pas assez sexy. Il faut étendre à tout ancien Président d’institution dès qu’il est candidat.

Béninois, soyons heureux, notre pays devient riche.

Ma question : est ce une politique ou une initiative du Président de la République dans le cadre de la réalisation de notre PAG ? Ou alors comme les amendements constitutionnels récents, il s’agit d’une Initiative de la majorité parlementaire ?

En Juin 2018 je prévenais déjà dans cette vidéo.

La commission des lois a validé. Observons la plénière.

Mon premier acte, une fois élu à l’Assemblée nationale Insh Allah, sera de faire le lobbying pour effacer ces indécences législatives qui créent des catégories de citoyen devant la charge publique.

 

Nourou-Dine Saka Saley

 

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN – Modification en vue du code électoral : la caution des législatives portée à 200 millions

 

BENIN – FCBE: Grégoire Akofodji réitère les préoccupations du parti

 

BENIN – 58 ans d’indépendance : Message d’espoir au peuple de l’ex challenger de Patrice Talon, Lionel Zinsou

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *