MAROC – Secteur coopératif: Gouvernance zéro

 

 

Voici un exemple de perte de temps et de ressources d’une rare gravité. Le secteur coopératif est défaillant pour plusieurs raisons, nous explique Mohamed Moustaghfir, membre du Conseil économique social et environnemental :

Moyens affectés aux organismes d’accompagnement des coopératives insuffisants ; mauvaise gouvernance résultant du faible niveau de qualification des gérants et des adhérents ; taux faible d’encadrement institutionnel ; difficultés de financement ; absence de couverture sociale…

Tout cela alors que nous avons entendu depuis toujours des gouvernements successifs qu’ils allaient tout faire pour développer l’économie sociale.

Ils ont tout fait, sauf ce qu’il fallait faire…

 

Par Hakim ARIF

 

 

Source: http://lobservateurdumaroc.info

 

L’Observateur du Maroc et d’Afrique

 

 

 

A lire aussi:

 

Tranche commune entente 2018: le Burkina accueille la 24e édition

 

DEVELOPPEMENT : le Sénégal a droit au protectionnisme comme la Chine, les USA ou la Grande-Bretagne

 

CONGO – Pétrole : La République du Congo devient officiellement membre de l’OPEP.

 

GABON – GOC : Les chantiers de Patrichi Christian Tanasa

Commentaires