NIGER: Le Gouvernement dément de façon catégorique les informations sur l’évacuation sanitaire de Hassane Kounou…

Depuis un certain temps circule sur les réseaux sociaux notamment facebook une information faisant état de la non prise en charge par l’Etat du Niger des frais médicaux pour l’évacuation sanitaire de l’ambassadeur Kounou Hassane. Face à ces informations malveillantes le Ministre porte-parole du Gouvernement M. Abdourahamane Zakari donne les écl..aircissements suivants…

 

Le Ministre porte-parole du Gouvernement M. Abdourahamane Zakari

 

 

IL y’a quelques 72h, le Cabinet du Minstre Porte-Parole du Gouvernement a été interpelé sur Facebook à propos de l’évacuation de Son Excellence Hassan KOUNOU. Cette interpellation qui procède  en réalité d’une désinformation fait état  de la non prise en charge ou de la négligence par l’Etat du Niger de l’état de santé de Mr KOUNOU. C’est un post sur Facebook qui a été relayé par quelques Facebookers aux intentions connues de tous.

Au prime abord, Il est important de préciser que SEM Issoufou MAHAMADOU, Président de la République, Chef de l’Etat s’occupe bien de la santé de Mr Kounou Hassan et suit de près son évolution.

 

Maintenant, par rapport à ce qui a été dit et écrit par les uns et les autres, de quoi s’agit-il ?

 

Kounou Hassan fut évacué régulièrement  depuis 2017 en France sur présentation d’un rapport médical de son médecin traitant. Le Conseil de Santé à examiné et validé son évacuation .

 

Voici la chronologie des faits :

 

-En octobre 2017 un premier devis No D170061 de  EVADO-PRO France (une société d’assistance médicale ) accompagnant le rapport médical de son médecin  traitant pour l’évacuation sanitaire en France à été transmis au Conseil de Santé du Niger, pour la prise en charge des frais des soins de santé de Mr kounou Hassan par l ‘Etat du Niger.

Le  montant  est de 111.093, 51 euros soit environ 74.988.119 FCFA. Le dossier a fait le circuit normal et ce  montant fut engagé et viré par le Trésor National du Niger  dans le compte bancaire 94470 BOISSY SAINT LEGER  No 2121761579111de EVADO-PRO France qui s’occupe de la prise en charge de Son Excellence Kounou Hassan.

– En décembre 2017 un deuxième devis d’un montant de 91.723,31 euros correspondant à environ 61.913.234 FCFA.  intitulé : Devis complémentaire des soins prolongés jusqu’au 24 avril 2018 , fut de nouveau envoyé au Conseil de Santé par EVADO-PRO  au nom de Kounou Hassan.  Ce devis ayant également suivi le circuit normal, il fut engagé et viré dans le compte bancaire de EVADO-PRO France .

Donc, du mois d’octobre à décembre 2017 un montant total de plus de 200.000 euros soit environ  136.901.353 FCFA( cent trente six millions neuf cent un mille trois cent cinquante trois francs CFA ) ont été virés  dans le compte bancaire de EVADO-PRO France pour les soins de Kounou Hassan. Confirmation peut être faite par Mme Kounou Hassan qui se trouve actuellement au chevet de son mari. Jusqu’à la date d’aujourd’hui, 25 août 2018 , EVADO-PRO n’a fourni ni rapport médical ni rapport financier des soins de Mr Kounou Hassan.

– Tout récemment, le 14 juillet 2018 , un troisième devis des soins intitulé : devis No 10927-140716 pour frais médicaux et conciergerie médicale pour la période du mois d’août 2018 à janvier 2019 pour un montant de 136.800 euros soit environ  91.340.000FCFA au nom de Kounou Hassan à été envoyé au Conseil de Santé. Ce nouveau et troisième devis à été établi cette fois-ci par une nouvelle structure dénommée C3 MEDICAL -France qui est une autre société d’assistance médicale et qui est  différente de EVADO-PRO-France.

La logique voudrait qu’avant de changer de structure d’assistance médicale pour la prise en charge des soins à l’extérieur ,  que le Conseil de Santé soit saisit d’avance pour  être informé du vrai motif du  changement de structure et de la description détaillée des actes médicaux qui seront faits. En plus, avant tout nouveau devis un rapport des soins s’impose justifiant les montants antérieurement virés. Ce qui n’a jamais été fait.

D’ailleurs l’Etat du Niger ne s’est jamais opposé à un quelconque devis de l’ambassadeur Kounou Hassan contrairement à ce qui a été distillé sur les réseaux sociaux. Tous les devis régulièrement émis et  transmis au Conseil de Santé ont été traités et payés. Sauf, ce dernier devis qui date du  14 juillet 2018 par rapport auquel il faut d’abord justifier les 136 millions déjà virés dans le compte bancaire de EVADO-PRO France, avant de changer une nouvelle structure de prise en charge.

Même ce dernier devis de la nouvelle structure d’assistance medicale C3 MÉDICAL a été traité et déjà engagé sous réserve de produire les rapports des soins antérieurs. C’est la règle de la bonne gestion des finances publiques qui l’oblige.

À cette date Mme kounou et  EVADO-PRO FRANCE  n’ont pas pu encore justifier les 136 millions virés dans le compte des soins.

– Un quatrième devis cette fois-ci  au nom de Mme Kounou Hassan Halima à été envoyé de Paris  par la concernée  au Conseil de Santé  pour un montant de 34.000.000f CFA pour les soins de sa propre santé. Ce devis à été émis par  EVADO-PRO France. Le dossier fut normalement traité par le Conseil de Santé puis engagé et transmis au Trésor National en suivant toutes les étapes requises. C’est au moment où le Trésor  s’apprêtait à transférer les 34.000.000 francs CFA dans le compte bancaire de EVADO-PRO France, que les agents se sont rendus compte qu’il s agit d’un autre compte bancaire et non celui de EVADO-PRO France , mais l’entête du devis porte le nom d’ EVADO-PRO France. Il est tout à fait normal que ce transfert soit suspendu  afin de procéder à des vérifications.

 

Voici en réalité de quoi il s’agit,  contrairement à tout ce qui a été distillé sur les réseaux sociaux pour intoxiquer l’opinion publique.

 

M. Abdourahamane Zakari (Ministre porte-parole du Gouvernement)

 

 

Source :http://www.tamtaminfo.com

 

Tam Tam Info (Niger)

 

 

A lire aussi:

 

NIGER – Assassinat de Bare : Alia Rayana Bare ouvre une pétition sans haine ni colère

 

NIGER – 15 ans de prison ferme pour le Général Salou

 

NIGER – Rebondissement dans l’affaire des bébés importés : la justice nigériane exige un test ADN pour les enfants de Hama Amadou

Commentaires