BENIN : Le BMP a renvoyé les femmes aux « casseroles » et aux « couches » selon Marie-Elise Gbèdo

L’ancienne ministre de la justice, plusieurs fois candidate aux élections présidentielles n’est pas en phase avec les députés du Bloc de la Majorité Parlementaire (BMP). Marie-Elise Gbèdo s’offusque contre le nouveau code proposé par le BMP et adopté le lundi 03 septembre 2018. Invité à se prononcer sur le sujet, elle a dit ses quatre vérités aux députés de la mouvance présidentielle.

 

Marie Elyse Gbèdo – Ancienne ministre de la justice

 

Dans une interview qu’elle a accordé à l’hebdomadaire catholique La Croix Marie-Elise Gbèdo a évoqué des aspects du nouveau code qui révèle la mauvaise foi et l’hypocrisie des députés initiateurs. Pour elle, les montants « faramineux » définis pour les cautions électorales est une manœuvre pour écarter les femmes de la compétition électorale.

 

« Ces députés qui se sont déchaînés ces derniers jours et qui prétendaient, de façon hypocrite, faire la promotion des femmes béninoises dans les instances de décision ont trouvé la formule légale pour renvoyer les femmes aux casseroles et aux couches culottes de leurs enfants et laisser les hommes se bomber le torse« .

Marie-Elise Gbèdo

 

De part son expérience, elle estime qu’aucun parti ne serait prêt à cotiser 250 millions francs Cfa ou 200 millions francs Cfa pour porter la candidature d’une femme. Ces dispositions du nouveau code contredisent selon elle la position adoptée par le BMP, il y- a seulement quelques mois pour susciter la révision de la constitution.

 

En effet, les députés avaient avancé la promotion des femmes dans les instances de décisions comme raison fondamentale de l’amendement constitutionnel. Mais aujourd’hui, Marie-Elise Gbèdo se rend compte qu’il s’agissait simplement d’une distraction pour berner la gente féminine. « J’avais parlé de la « poudre aux yeux »  jetés par ces députés qui prétendaient vouloir réviser la Constitution pour favoriser la promotion des femmes béninoises », affirme-t-elle.

 

C’est pourquoi elle invite l’ensemble des femmes à la vigilance, pour résister aux manœuvres politiques. « Je demande aux femmes béninoises de ne pas se laisser berner. Ce taux élevé des cautions est à rejeter purement et simplement. Pire, il reste et demeure discriminatoire à l’égard des femmes candidates qu’elles appartiennent à des grands ensembles et regroupements ou non »,a-t-elle martelé.

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN: « Ce code électoral est un verrou fondamental à l’engagement des jeunes… », Joël Aïvo

 

BENIN: Sylvain Akindes: « Le projet de code électoral pose un problème de trahison de l’esprit de consensus »

 

BENIN – Guy Mitokpè: « Gérer une République, ce n’est pas faire des calculs d’épicier »

 

BENIN – Augmentation en vue des cautions pour les élections: la colère noire de Nourou-Dine Saka Saley

 

BENIN – Modification en vue du code électoral : la caution des législatives portée à 200 millions

Commentaires