BENIN – Politique: la jeunesse USL sort de son mutisme et apprécie la gouvernance Talon

La jeunesse du parti Union sociale libérale veut prendre sa part de responsabilité dans la consolidation de la démocratie béninoise. A Majestic Cadjèhoun, ce jeudi 13 septembre, elle est montée au créneau pour apprécier la gouvernance actuelle.

‘’Nous choisissons ce jour, jeudi 13 septembre 2018, pour faire entendre les cris de colère de  la jeunesse béninoise ; faire voir les larmes d’une jeunesse abandonnée et contrainte au silence ; exprimer ce que cette jeunesse ne saurait plus dire et que nous prenons alors le risque de clamer en son nom devant notre peuple entier’’,

 

 

ce sont-là un extrait de la déclaration de Fabrice Fangnigbé, responsable national chargé des affaires de la jeunesse, des sports et de la culture. Et ce n’est pas tout. La jeunesse du parti dont Sébastien Ajavon est le président d’honneur veut prendre ses responsabilités.

‘’Nous nous prononçons aujourd’hui pour prendre notre part de responsabilité dans la consolidation de notre démocratie. Nous nous prononçons ce jour pour dire à la face de notre Nation, que sa jeunesse  n’a pas capitulé. Elle n’a pas démissionné.  Elle n’a pas failli. Elle est toujours là, présente, fière, plus que jamais prête à affronter ses propres peurs et à regarder résolument vers l’avant’’.

 

 

Appréciant la gouvernance actuelle, la jeunesse USL n’a pas été souple. ‘’Nous voulions du bonheur ! Nous avons obtenu la misère ! Nous voulions la richesse ! Nous avons obtenu le dénuement complet’’. Parlant des institutions de l’Etat, les jeunes USL ont laissé entendre que  ‘’la Commission électorale nationale autonome (CENA) sera dans la tourmente et connaîtra le même sort que toutes les institutions du pays qu’il faut réduire au silence afin de perpétrer les forfaits contre la démocratie’’.

Elle s’est également prononcée sur l’emploi des jeunes, l’augmentation des frais de connexion, les affectations dans le secteur de l’enseignement, les réformes électorales etc.

 

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN : Le BMP a renvoyé les femmes aux « casseroles » et aux « couches » selon Marie-Elise Gbèdo

 

BENIN: « Ce code électoral est un verrou fondamental à l’engagement des jeunes… », Joël Aïvo

 

BENIN: Sylvain Akindes: « Le projet de code électoral pose un problème de trahison de l’esprit de consensus »

 

BENIN – Guy Mitokpè: « Gérer une République, ce n’est pas faire des calculs d’épicier »

 

BENIN – Augmentation en vue des cautions pour les élections: la colère noire de Nourou-Dine Saka Saley

Commentaires