BENIN – Taxe sur les réseaux sociaux: la manifestation des web-activistes interdites

Le mouvement d’humeurs des web-activistes et autres utilisateurs des réseaux sociaux n’a pas pu se tenir ce vendredi 21 septembre 2018, comme prévu. Elle a été reportée à une nouvelle date, suite au rejet de la demande adressée aux autorités locales.

 

 

Dans un communiqué publié dans la matinée de ce vendredi 21 septembre 2018, l’Association Béninoise des Web Activistes (ABWA) a annoncé le report de la manifestation pour le mercredi 26 septembre 2018. En ce qui concerne les raisons de ce changement de date, l’association évoque le rejet de sa demande d’autorisation par le Maire intérimaire de Cotonou. Un refus qui lui a été notifié au téléphone par le commissaire central de la capitale économique du Bénin.

 

C’est donc dans la logique de respecter la décision de l’autorité que l’association a décidé de convoquer les acteurs des réseaux sociaux à une nouvelle date.

« Respectueuse de l’autorité et soucieuse de la sécurité des manifestants, l’Association Béninoise des Web-Activistes prend sur elle l’engagement de réintroduire une autre demande qui lui fera obtenir, tant l’aval de l’autorité, que la couverture sécuritaire nécessaire pour la tenue effective de la manifestation le Mercredi 26 septembre 2018 »,

précise le communiqué.

Pour rappel, le décret N°2018-341 du 25 juillet 2018 a institué une contribution applicable sur la consommation des services de communication. En son article 3, le décret précise les conditions de fixation de la contribution. Ainsi, pour les services (appel, sms et internet), un taux de 5% sera prélevé à chaque opération. En ce qui concerne les cas de l’accès à internet utilisé pour fournir un service par contournement (plateforme OTT) ou une plateforme de réseau social, le gouvernement réclame une contribution de 5 FCFA par mégaoctet.

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN – Législatives 2019: Dynamique Unitaire, le bloc à dissoudre ?

 

BENIN : Le BMP a renvoyé les femmes aux « casseroles » et aux « couches » selon Marie-Elise Gbèdo

 

BENIN: « Ce code électoral est un verrou fondamental à l’engagement des jeunes… », Joël Aïvo

Commentaires