BENIN: Après sa condamnation, Sébastien Ajavon garde le moral haut selon ses proches

Sébastien Ajavon n’est pas ébranlé par la condamnation à 20 ans de prison et le mandat d’arrêt qui planent sur sa tête. Comme l’a annoncé l’un de ses avocats en fin de semaine, le président d’honneur du parti USL n’est pas inquiété et compte user de toutes les voies de recours que lui offrent la loi.

 

Sébastien Germain Ajavon, opérateur économique béninois

 

Le sujet continu de faire objet de débats dans l’opinion publique. Les uns et les autres se posent des questions sur l’avenir politique de celui qui est arrivé 3 ème lors des élections présidentielles passées. Au-delà de sa personne, certains s’inquiètent pour son parti créé il y a seulement quelques mois.

Mais dans l’entourage de l’homme d’affaires se dégage une sérénité qui montre qu’il y a en réalité “plus de peur que de mal”. A en croire ses proches, Sébastien Ajavon se porte bien, a le moral plus haut que jamais et tient toujours à ce que le droit soit dit. En ce qui concerne le parti USL, les choses semblent aller bien. “Quant à l’USL, les stratégies s’affinent pour la confirmation de sa suprématie sur le terrain lors des prochaines joutes électorales”, confient-ils.

 

Pour rappel, le jeudi 18 octobre 2018, Sébastien Ajavon et ses co-accusés ont écopé d’une peine de 20 ans d’emprisonnement, une amende de 5 millions de franc cfa et un mandat d’arrêt dans le dossier “18 kg de cocaïne”. En effet, ce dossier qui avait été déjà traité par le Tribunal de Cotonou a été repris par la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (Criet). Et contrairement au Tribunal de Cotonou qui avait relaxé les mis en cause, la Criet a décidé de les condamner par défaut à la peine mentionnée ci-dessus.

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

FRANCE : Sébastien Ajavon adresse une demande « d’asile politique » à l’OFPRA (avocat)

 

BENIN: Comment renverser une dictature ? Candide Azannaï rappelle la solution de Gene Sharp

 

BENIN: « La CRIET est une Cour rétrograde » selon le Professeur Barnabé Gbago

 

BENIN: Les mises en garde du parti « Restaurer l’Espoir » au président Patrice Talon

Commentaires