BENIN : Réaction de l’USL suite à la condamnation de Sébastien Ajavon

Dans l’affaire dite de “18kg de cocaïne”, l’homme d’affaires, président d’honneur du parti Union Libérale Sociale (USL) et ses co-accusés ont écopé de 20 ans de prison avec 5 millions d’amende. C’est le verdict par défaut qui a sanctionné le procès conduit par la Criet le jeudi 18 octobre 2018. Suite à cette condamnation, le parti USL a exprimé sa désolation et dénoncé un acharnement contre son leader charismatique.

 

 

La condamnation du président Sébastien Ajavon a sans doute suscité une grosse polémique dans l’opinion. Les commentaires sont allés dans tous les sens pour condamner ou approuver la décision de la Cour de Répression des Infractions Economiques (Criet). Dans la foulée, le parti USL est monté au créneau pour fustiger la peine infligée à son président d’honneur.

 

La peine infligée à Sébastien Ajavon et à ses co-accusés est une surprise pour l’USL. Selon le Bureau national du parti, ce verdict est simplement une manœuvre politique pour déstabiliser l’homme d’affaires afin de freiner ses ambitions politiques. Il en veut pour preuve les conditions dans lesquelles le dossier a été ressuscité.

 

“Sébastien Ajavon, président d’honneur de notre parti, le parti USL vient d’être reconnu coupable pour les mêmes faits pour lesquelles il avait été relaxé il y a deux ans et en l’absence de tout appel. Curieuse procédure que nous offrent quelques personnes mises en place à la tête d’une juridiction d’exception dont la seule mission était ce qu’elle vient de délivrer”.

Bureau National USL

 

Mais cette condamnation ne fera pas reculer l’USL qui se dit plus que jamais engager à travailler pour la restauration de la démocratie béninoise. Le parti apporte son soutien indéfectible à Sébastien Ajavon et ses co-accusés.

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

FRANCE : Sébastien Ajavon adresse une demande « d’asile politique » à l’OFPRA (avocat)

 

BENIN: Comment renverser une dictature ? Candide Azannaï rappelle la solution de Gene Sharp

 

BENIN: « La CRIET est une Cour rétrograde » selon le Professeur Barnabé Gbago

 

BENIN: Les mises en garde du parti « Restaurer l’Espoir » au président Patrice Talon

Commentaires