CÔTE D’IVOIRE: Maurice Kakou Guikahué : « Le Pdci doit rester debout pour proposer une nouvelle offre politique aux Ivoiriens… »

 

 

« La recomposition du paysage politique en Côte d’Ivoire : atout ou frein à la démocratie » est le thème autour duquel les 15 membres du bureau du groupe parlementaire-Pdci sont en conclave à Yamoussoukro pour réfléchir sur les grandes questions politiques de l’heure.
À l’ouverture des travaux, Maurice Kakou Guikahé, Secrétaire exécutif en chef du Pdci leur a dit :« Face aux tentatives de déstabilisations qu’il subit aujourd’hui, face aux menaces de tout genre dont sont l’objet ses élus et cadres, le Pdci doit rester debout. Il doit rester debout pour proposer une nouvelle offre politique aux ivoiriens. Nous n’attendons pas vous imposer une feuille de route, mais souhaitons avoir des propositions de votre part. Des propositions qui nous amèneraient à planifier nos actions avec vous et en votre faveur ». Et d’ajouter : « Ce séminaire est encore l’occasion pour nous de vous réaffirmer notre soutien dans la bataille pour l’émergence d’une démocratie véritable en Côte d’Ivoire. Je souhaite donc que ce séminaire ne soit pas perçu comme de trop, mais l’occasion d’une réflexion profonde pour l’avenir du Pdci-Rda et de la Côte d’Ivoire ». Abordant le thème du jour, Maurice Kakou Guikahué a précisé : «C’est un vaste sujet de réflexion qui devra nous amener à analyser la situation politique de notre pays marquée par des décisions du Pdci-Rda de se retirer du Rhdp, sous toutes ses formes : groupement politique et parti unifié. Nous reviendrons certainement sur les véritables raisons de ce retrait de manière à ce que l’opinion soit suffisamment édifiée sur la question. Nous envisageons également les perspectives qui se présentent au Pdci-Rda, dans sa marche pour la reconquête du pouvoir d’État en 2020 et notamment, la volonté de la création d’une nouvelle plate-forme politique avec des partis et forces vives qui partagent sa vision ».

 

Avant d’inviter les parlementaires à examiner avec beaucoup d’attention les élections couplées, municipales et régionales du 13 octobre 2018 dernier, qui préfigurent , selon lui, l’élection présidentielle de 2020 pour en tirer les enseignements à tous les stades. Campagne électorale marquée par l’usage frauduleux du logo du Pdci-Rda par le Rhdp, déroulement du scrutin fortement perturbé par la mauvaise organisation de la Commission électorale indépendante et des actes de violence causant des pertes en vies humaines ; proclamation chaotique des résultats et tentatives de braquage électoral, sont quelques points relevés pour la réflexion.

 

MO

 

 

Source : http://www.lintelligentdabidjan.info

 

L’intelligent d’Abidjan (Côte d’Ivoire)

 

 

A lire aussi:

 

CÔTE D’IVOIRE – Koné Issa, Forum jeunes Pdci : « si le président Bédié veut faire acte de candidature en 2020, où est le mal ?»

 

CÔTE D’IVOIRE – Révélations exclusives sur la météo politique : Ouattara et Bédié se font des concessions mais ça coince encore, Côte d’Ivoire

 

INTERVIEW – Kouamé Benzème, membre de « Sur les traces d’Houphouët-Boigny » : « Gare à celui qui va s’attaquer à moi : nous sommes tous des « fous » »

Commentaires