CÔTE D’IVOIRE : Les anciens de la Fesci réclament Charles Blé Goudé

Réunis autour du thème « célébration des Héros et Héraults de la lutte », les anciens de la fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) ont désigné par consensus Martial Ahipaud à la tête de leur nouvelle organisation « UNA-FESCI » ou « union nationale des anciens de la Fesci » et ont rendu hommage à nombreux de leurs camarades à l’instar de Charles Blé Goudé. C’était ce dimanche 25 novembre 2018 à Abidjan, hôtel Gestone de la Riviéra II.

 

 

« C’est suite aux obsèques de Djah Jean, un ancien du Meeci (mouvement des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire, NDLR)  que nous, anciens de la Fesci avons décidé de nous retrouver dans un élan de solidarité. Voilà comment en février 2018 nous avons tenu notre première réunion. Elle a été suivie par une centaine d’autres réunions d’information, qui ont abouti à l’assemblée générale en plénière le 18 août 2018 à l’hôtel Assavon de Yopougon, qui a validé tous les textes de notre nouvelle organisation. Le tout après un travail de titan de 10 commissions composées de 90 membres. Aujourd’hui, ce n’est pas une AG constitutive comme d’ordinaire avec des candidatures et l’élection d’un président. A l’unanimité, nous avons décidé de désigner le premier responsable de notre organisation et je voudrais vous présenter séance tenante, le camarade Ahipaud Martial qui présidera l’UNA-FESCI » a déclaré Eugène Djué.

 

Lire aussi >> Bagarre à l’Université FHB-Cocody : Assi Fulgence, SG de la Fesci, promet des sanctions

 

A la suite de cette présentation, la salle a été invitée à se lever pour une séance de confraternité. Accolades, poignées de mains. Véritable moment de retrouvailles entre des amis qui pour certains ne se sont pas revus depuis 10, 15 voire 20 ans. Une scène qui a arraché quelques gouttes de larmes au tout premier SG de la FESCI des années 90, Martial Ahipaud, redevenu président 28 ans après, mais cette fois des anciens du mouvement.

 

La quasi-totalité des anciens secrétaires généraux à l’exception de Charles Blé Goudé étaient présents. D’ailleurs ses amis ne manqueront pas de lui rendre hommage et de le réclamer : «  Dites à Blé Goudé que nous sommes réunis ici aujourd’hui, que nous pensons à lui. Il ne restera pas là-bas. Sinon, c’est nous tous qu’irons nous assoir là-bas » a dit Eugène Djué, l’un des anciens secrétaires généraux du mouvement estudiantin.

 

Philippe Kouhon

 

 

Afriki Presse

 

A lire aussi:

 

CÔTE D’IVOIRE – Légalité et légitimité contestées de la Cei : des vaincus Pdci «récusent» les victoires du parti

Commentaires