RDC: Elections À Risques

L’opinion congolaise se pose la question si, au 23 décembre 2018, il y aura effectivement élections. Si les élections de 2006 et 2011 étaient émaillées d’irrégularités, celles de 2018 n’inspirent pas encore confiance.

 

En acceptant d’organiser, sur propres, les scrutins du 23 décembre, le gouvernement congolais accuse beaucoup de lacunes dans l’organisation.

Après une semaine de campagne électorale, la Ceni se dit toujours prête à accueillir plus de quarante millions d’électeurs le jour du vote.

Fichier électoral corrompu, machine à voter contestée, décrispation politique non appliquée à la lettre, etc. Ce sont les ratés de ces scrutins que la Ceni se propose d’offrir aux Congolais.

Un autre problème qui fait entorse à ce processus, c’est la liste des bureaux de vote par circonscription qui n’est toujours dévoilée. La Ceni accuse également du retard dans le déploiement des kits électoraux à travers toutes les provinces de la RDC. Visiblement, les choses ne sont pas totalement au point pour offrir aux Congolais des élections transparentes, crédibles et apaisées.

Sur le terrain, à l’exception du candidat président du Front commun pour le Congo qui traverse le territoire national de part en part, la plupart des candidats éprouvent des difficultés pour battre convenable campagne. C’est le cas du candidat commun de l’opposition, Martin Fayulu Madidi dont l’aéronef n’a toujours pas reçu des autorisations de survoler de l’espace aérien congolais.

Seul, Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du FCC, qui a l’autorisation de se déployer librement sur le terrain.
Grosso modo, les scrutins du 23 décembre deviennent, au jour le jour, hypothétiques. Les préalables n’étant pas assurés comme il se devait, les Congolais retiennent encore leur souffle et attendent voir ce que la Ceni leur réserve comme surprise.

 

Le Potentiel

 

 

 

Source : http://www.lepotentielonline.com

 

Le Potentiel (RD Congo)

 

 

A lire aussi:

 

RD CONGO – Pressés par leurs bases respectives: F. Tshisekedi Et V. Kamerhe Se Retirent De L’accord De Genève

 

RD CONGO – Martin Fayulu : « Nous avons demandé aux membres du Conseil Consultatif Électoral de la SADC de dire à leurs Instances que M. Nangaa veut organiser une parodie d’élections »

 

RD CONGO: Scrutins À Haut Risque

Commentaires