BENIN: « La politique de Talon n’a qu’un seul objectif : appauvrir le peuple pour le forcer à la soumission»

Le congrès du parti USL de ce samedi 15 décembre 2018 tenu à Cotonou dans l’objectif de se conformer aux exigences de la nouvelle charte des partis politiques, a été une occasion pour l’honorable Koussonda Adjibade, de tirer à boulet rouge sur le gouvernement du « Nouveau Départ ». Pour l’élu de la 22ième circonscription électorale, la politique du président Patrice Talon n’a qu’un seul objectif : appauvrir le peuple pour le forcer à la soumission.

 

h: Le Député Adjibadé-Benin24 Television

 

« En 2016 et aujourd’hui, nous savons, nous tous qui sommes présents dans cette salle, que le pays va de mal en pire », a ainsi lancé le représentant du Mouvement africain pour la démocratie et le progrès (Madep), le député KOUSSONDA Adjibadé Moukaram au cours du congrès de USL, marqué par la constitution du premier bloc de l’opposition piloté par le parti Union Sociale Libérale (USL) avec à ses côtés, des partis comme la RB, le PSD (aile Golou) et le MADEP (aile Fagbohoun).

 

A en croire le député, la gestion du gouvernement à l’ère du Nouveau Départ est une gestion oligarchique caractérisée par le bafouement des valeurs démocratiques chèrement acquises au soir de la conférence des forces vives de la nation du 28 février 1990 : « Au plan politique, nous avons assisté à un total embastillement des fondamentaux de notre démocratie. L’assemblée nationale est vassalisée, infantilisée et transformée en un adjuvant au service des fantasmes dictatoriaux du prince », s’insurge le parlementaire.

La justice, poursuit-il, est instrumentalisée, cooptée aux recoins des désidératas de ceux qui nous dirigent et qui l’emploient pour assouvir leur vil dessein de chasse à l’homme. Cette mauvaise gouvernance politique qui se caractérise par les noces incestueuses entre l’exécutif, le judiciaire et le législatif se trouve parachevée par la liquidation des grands partis politiques de notre pays à travers le financement des rebellions intrinsèques au sein de ces formations qui ont été de tous les combats démocratiques de notre pays.

 

Par ailleurs, la sphère économique béninoise sous le gouvernement de la Rupture, n’a pas pu échapper au scanner du député KOUSSONDA Adjibadé Moukaram. Selon lui, le Bénin traverse une période de désastre économique : « Entre 2016 et aujourd’hui, il n’est mystère pour personne que notre économie est complètement ruinée puisque présidentialisée et donc, complètement détachée du peuple. Les canaux de notre économie sont aux mains d’un seul clan qui a écarté toutes les formes de concurrences internes par la prise des arrêtés et autres dispositions en usant des prérogatives que leur confère leur position actuelle (…) Quand ils nous promettaient la création de 500.000 emplois, on ne savait pas qu’ils parlaient de la destruction de 500.000 emplois » a déclaré KOUSSONDA Adjibadé.

Ce dernier a pour finir évoqué l’actualité portant sur les diverses taxes enregistrées depuis l’avènement du régime de la Rupture au Bénin. De taxes qui selon lui, dénotent d’une politique gouvernementale qui n’a qu’un seul objectif : appauvrir le peuple pour le forcer à la soumission.

 

 

 

Source: http://beninwebtv.com

 

Benin Web TV (Bénin)

 

 

A lire aussi:

 

BENIN – Affaire « 18 kg de cocaïne »: l’Etat prend acte de la décision de la CAfDHP

 

BENIN: Le non respect de la décision de la CAfDHP sera lourd de conséquences, selon Kato Atita

 

BENIN: Liste des 39 membres du bureau politique du parti D.U.D

Commentaires