CÔTE D’IVOIRE – Soro : Bédié homme de parole qui sait donner de l’amour, a agi comme un père. Cela ne s’oublie pas

 

 

Ci-dessous les échanges entre Guillaume Kigbafori Soro et Henri Konan Bédié le lundi 17 décembre 2018 à Daoukro, selon une note d’information transmise par le service communication du Président du Pdci Rda.Au cours de la cérémonie d’accueil, le Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire a dit : « Je suis ici pour bénéficier des conseils du Président Bédié, lui qui a une si longue expérience de la gestion des affaires de l’État , et qui a une connaissance inégalable de l’histoire de la Côte d’ivoire. Nous sommes jeunes et conscients qu’il nous faut encore apprendre, parce que nous avons encore beaucoup à apprendre. Nous sommes là et nous sommes convaincus de pouvoir bénéficier de ses conseils et de partager avec lui, une vision commune de la Côte d’Ivoire.

 

Je cherchais depuis l’opportunité de venir ici pour saluer le Président Bédié. Il me faut préciser que le Président Bédié a été et est pour moi, un protecteur ; et je me permets de le paraphraser à travers une interview qu’il a accordée à Jeune Afrique : « Guillaume Soro est mon protégé et je suis son protecteur » .

Monsieur le Président, au moment où vous avez fait cette déclaration, je me suis senti soulagé, réconforté car, cela s’est fait dans des moments difficiles pour moi. Et vous avez agi comme un père. Cela ne s’oublie pas. J’ai eu l’occasion de vous remercier pour le soutien et le soulagement, que vous m’avez apporté. J’y ai découvert et trouvé de l’affection.

 

C’est pourquoi ma visite ici aujourd’hui, est une visite, de gratitude et de reconnaissance à un homme d’État , qui au-delà de ses nombreuses occupations, sait encore donner de l’amour à ses concitoyens. Vous êtes un homme d’État ,d’engagement et de parole. C’est ce qui me séduit. En 2010-2011, quelle ne fut ma surprise, de voir le Président Bédié venir au Golf, nous rejoindre avec son épouse et ses enfants. Je lui ai rendu visite dans sa chambre pour m’enquérir de sa santé. Et j’ai trouvé un homme d’Etat, qui m’a galvanisé, encouragé, stimulé. Il a été de ce combat. C’est pourquoi je lui suis reconnaissant de nous avoir soutenu. (….)

 

Si la Côte d’ivoire a retrouvé la paix, son unité, l’intégrité territoriale, c’est grâce à vos ( NDLR les chefs traditionnels dont un des leurs a demandé et donné les nouvelles ), actions perceptibles, mais aussi discrètes. Je sais que vous avez prié pour le retour de la paix. Je ne veux pas que vous soyez découragés. Je veux que vous continuiez à prier pour la Côte d’ivoire. Je me suis engagé avec les députés pour un processus de pardon. La Côte d’Ivoire a beaucoup souffert des querelles entre ses fils. C’est pourquoi à l’Assemblée Nationale, nous avons présumé que la stabilité et la paix n’étaient possibles, que si nous acceptons tous d’aller à la réconciliation en toute responsabilité. Je vois certains me moquer parce que, j’insiste sur la notion de pardon, de réconciliation. Je suis convaincu, qu’en demandant pardon, ça permet d’apaiser le cœur de ceux qui sont fâchés ».

 

Après les propos de son hôte dans le , le Président du Pdci Rda, Henri Konan Bédié, a présenté celui-ci, en ces termes : « Je voudrais vous présenter l’homme que vous recevez aujourd’hui. Cet homme, c’est Soro Kigbafori Guillaume, mon fils, brave et courageux. Qui n’a jamais été soldat. Mais, à la tête d’une armée, il a combattu et gagné la guerre. Maintenant, ce qui l’intéresse, c’est de faire la paix. Mais, comment faire la paix ? C’est pour cela qu’il place toutes ses initiatives, sous le signe de la réconciliation par le dialogue, et la réconciliation par le pardon ».

 

CK avec Sercom

Pdci

 

Source : http://www.lintelligentdabidjan.info

 

L’intelligent d’Abidjan (Côte d’Ivoire)

 
A lire aussi:

Commentaires