RDC – Kinshasa: Un entrepôt de la Centrale électorale prend feu en plein Centre-Ville

À dix jours des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales, un entrepôt de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) a pris feu dans la nuit de mercredi 12 à jeudi 13 décembre 2018 à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo.

 

 

L’entrepôt est situé dans la commune de la Gombe, une des parties de la capitale sensées être mieux sécurisées.

 

D’après certains témoins, le feu s’est déclaré autour de 2 heures du matin. Selon Kikaya Bin Karubi, conseillé du président Joseph Kabila en matière diplomatique, le bilan provisoire de cet incendie est d’au moins 7 000 machines à voter brûlées ainsi que les Urnes et isoloirs.

Certaines sources renseignent qu’au moins 20 % du matériel destiné à l’organisation des élections du 23 décembre seraient consumés.

 

L’incendie serait-il Criminel? Montage pour reporter les élections? Accidentel? Plusieurs questions dans l’opinion.

Mais,  à la Ceni, on exclut pas l’hypothèse d’une piste criminelle. À présent, le périmètre où se trouve l’entrepôt en feu est quadrillé par les services de sécurité.

À Kinshasa comme ailleurs, des commentaires fusent et vont dans tous les sens sur la toile.

 

« Shadary fait semblant de battre campagne. S’il gagne, il y aura chaos. Lamuka bat campagne pour rejeter la machine. Si elle réussit son coup: chaos. CACH bat campagne pour coincer le pouvoir. S’il perd: chaos. Entre temps, la CENI a brulé ses propres machines. Comédie du siècle. », à tweeté Seth Kikuni, candidat président de la République.

Pour l’Association africaine de défense des droits de l’homme (Asadho) « l’incendie de l’entrepôt de la CENI à Kinshasa rentre dans la stratégie d’empêcher les élections pour que Kabila reste au pouvoir ».

« L’étendue des dégâts semble considérable ! Du sort ou une main noire s’acharne-t-elle contre les élections ? », s’est interrogé Olivier Kamitatu, porte-parole de Moïse Katumbi, leader de la coalition « Ensemble » qui soutient la candidature de Martin Fayulu à la présidentielle sous le label « Lamuka ».

Mais, la Céni rassure de la poursuite du processus électoral. Dans un communiqué publié ce jeudi matin, le rapporteur de la centrale électorale, Jean-Pierre Kalamba, affirme que les enquêtes sont déjà en cours pour déterminer l’ « origine ainsi que l’ampleur des dégâts ».

Stanislas Ntambwe 

 

 

Le Potentiel

 

 

Source : http://www.lepotentielonline.com

 

Le Potentiel (RD Congo)

 

 

A lire aussi:

 

RDC – Présidentielle : Vers une nouvelle tension électorale ?

 

RDC – Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe à Goma : Pari gagné pour un mariage consommé !

 

RDC: « Balayer les Médiocres », Un nouveau concept de campagne de la LUCHA lancée Vendredi

Commentaires